M. Benmicia souligne l’importance de sensibiliser les entreprises

L’assurance face aux risques émergents

Le P-dg de la Société nationale des assurances (SAA), Benmicia Youcef, a souligné avant-hier l’importance de sensibiliser les entreprises, les institutions et les opérateurs économiques sur l’importance de la protection des patrimoines, des personnes et des activités des risques émergents par le biais de l’assurance. En effet, M.Benmicia a appelé, dans une déclaration à l’APS en marge d’un séminaire régional sur «l’Assurance des entreprises face aux risques émergents», à continuer à sensibiliser et communiquer avec les entreprises, les institutions et opérateurs économiques et même les particuliers, afin de protéger le patrimoine, l’activité et les personnes par le biais de l’assurance face au risques catastrophiques. Le rôle de la sensibilisation et la communication avec les acteurs assurables est de faire connaître le rôle des assurances, précisément la SAA, dans la protection des biens et des activités, et faire valoir les offres qu’elle propose dans ce sens, a-t-il souligné.

Concernant les risques émergents, il a indiqué qu’il s’agit notamment des cyber-risques, des risques climatiques, environnementaux, sanitaires ou encore les risques de guerres, mais également «le risque de perturbation ou d’interruption de la chaîne d’approvisionnement du fait des catastrophes naturelles ou des changements géopolitiques» apparus, très récemment, mais aux impacts assez importants comme les pénuries, l’inflation, la hausse des prix, entre autres. A ce propos, il a souligné, que les offres d’assurance de la SAA couvrent également ces nouveaux risques, d’où l’importance de les faire connaître aux entreprises. Lors de ce séminaire régional, qui a été marqué par la présence de chefs d’entreprises, d’opérateurs économiques, de compagnies d’assurances des wilayas de l’Ouest, M. Benmicia a rappelé que le secteur des assurances en Algérie a enregistré, en 2022, un chiffre d’affaires avoisinant les 155 milliards de DA, soit un taux d’augmentation estimé à 6% par rapport à l’année 2021. Pour ce qui est de la SAA, il a rappelé qu’elle a réalisé, durant la même année, un chiffre d’affaires de près de 30 milliards de DA, avec une part de marché de 21%.

De son côté, M. Hamza Arbane, cadre dirigeant à la SAA, a indiqué lors de son intervention à l’occasion que «la gestion des risques représente un axe très important dans les stratégies des entreprises dans le monde entier et en Algérie en particulier». S’agissant de la gestion des risques émergents, il a souligné que la SAA a mis à la disposition des entreprises une palette de moyens pour les aider à mieux les gérer, ajoutant qu’il s’agit d’audits personnalisés, une couverture adaptée et des produits dédiés au risque.
Manel Z.