Le nouveau wali serait-il enclin à bouder la presse locale ?

Annaba

La wilaya d’Annaba a lancé sa propre page dans le réseau social Facebook pour, à première vue, immortaliser de près ou de loin toutes les sorties du nouveau chef de l’exécutif de cette wilaya, Abedkader Djallaoui . En effet, l’idée jointe à l’acte, c’est une très bonne chose de voir les déplacements du wali sur le terrain, mais le plus surprenant dans toute cette nouveauté, c’est que Madame l’attachée de communication du cabinet du wali voudrait immensément changer le principe. Selon les déclarations de la corporation journalistique de la région, à savoir les propos de plusieurs de nos confrères : « Elle court derrière des éloges en croyant bien faire et faire entièrement le travail du journaliste. C’est vraiment impensable, en sélectionnant les journaux, accepter certains quotidiens régionaux ayant une présence dans les kiosques de la ville et écarter les titres nationaux qui font un travail remarquable pour informer le lecteur annabi et autre ».
Vraisemblablement, le journal La Nouvelle République ne reçoit plus de communiqués de la wilaya, et cela depuis presque une année. Le paradoxe c’est que même avec l’arrivée de l’actuel wali, cette grave mesure semble appréciable à son niveau.
A noter enfin que son chef de cabinet a été informé et appelé à résoudre cette problématique qui touche la presse en générale.
La question qui se pose : Est-ce que le nouveau wali Abelkader Djallaoui a donné des instructions dans ce sens ? Evite-t-il aussi les journalistes ?
S’agit-il d’une nouvelle façon pour museler et faire taire la presse ? L’avenir nous le dira, on attend des explications sérieuses et des justifications solides du wali.
Oki Faouzi