Belaabed en mission de reconnaissance et de combinaison

Chargé par le Président Tebboune d’évaluer la rentrée scolaire

Agissant au lendemain des recommandations de la dernière réunion du Conseil des ministres, tenue dimanche dernier, le ministre de l’Education nationale, Abdelhakim Belaabed, est chargé par le Président Tebboune d’une mission de recueillement des renseignements d’ordre organisationnel et stratégique sur la rentrée scolaire, mais aussi d’anticipation et de combinaison pour peaufiner le Plan d’action de l’Etat pour l’Education.Quinze jours après la rentrée scolaire 2023-2024 et deux jours seulement après les recommandations du Conseil des ministres présidé par le Chef de l’Etat, le ministre de l’Education nationale, Abdelhakim Belaabed, est déjà sur le qui-vive, il a réunit, hier, «les cadres de l’Administration centrale, les directeurs de l’Education et les secrétaires généraux des directions de l’Education, pour faire un premier constat, poursuivre et suivre le déroulement de la rentrée scolaire et aplanir les difficultés pouvant survenir ou entraver l’année scolaire», a précisé, hier, un communiqué rendu public par le ministère de l’Education nationale. Via la technique de la vidéoconférence, une conférence nationale a été présidée, hier, par Abdelhakim Belaabed, premier responsable du département ministériel, «ayant regroupé des cadres de l’Administration centrale, des directeurs de l’Education et des secrétaires généraux des directions de l’Education», a précisé le communiqué de la tutelle, et dont le ministre a affirmé que «tous les indicateurs relatifs à la rentrée scolaire étaient positifs», estime le même courrier dudit ministère.
Toutefois, Abdelhakim Belaabed a estimé «nécessaire», ajoute le bulletin d’information du ministère de l’Education, «de poursuivre la coordination avec les walis pour aplanir les difficultés pouvant survenir durant l’année scolaire», lit-on par la suite. Cette réunion nationale à laquelle le ministre l’a présidé rentre dans le cadre «du suivi du déroulement de la rentrée scolaire 2023-2024», rapporte ledit communiqué.
Devant les hauts cadres de la tutelle, le ministre de l’Education, a insisté sur «la poursuite des efforts en coordination avec les walis pour trouver les solutions idoines à même d’aplanir les difficultés pouvant survenir à tout moment, en application des instructions du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, lors de la réunion du Conseil des ministres tenue dimanche dernier, pour la prise en charge de toutes les préoccupations des parents d’élèves relatives à la scolarité de leurs enfants», a fait observer le communiqué de l’Education nationale. Créer des conditions adéquates à travers des mesures adaptatives visant à assouplir et faciliter une rentrée scolaire pour les parents d’élèves par la mobilisation d’un service de transport de leurs enfants, notamment ceux ayant bénéficié du relogement au niveau des nouveaux pôles urbains et agglomérations, conformément aux textes et aux dispositions règlementaires en vigueur, le ministre Belaabed a appelé les présents à la conférence nationale à étoffer leurs efforts en vue de concrétiser une prise en charge digne de ce nom. Il a ordonné également de «veiller à confier aux fonctionnaires qualifiés l’encadrement des opérations de réception au niveau des directions de l’Education ou des lieux dédiés à cet effet, en vue de traiter les préoccupations exprimées», a précisé hier le communiqué de l’Education nationale.
A l’issue de cette conférence nationale, le ministre de l’Education nationale, Abdelhakim Belaabed, a chargé, dans un délai imparti, les cadres de l’Administration centrale, les directeurs de l’Education et les secrétaires généraux des directions de l’Education, la «finalisation de toutes les opérations décidées et de mettre à jour toutes les données sur la plateforme numérique du ministère de l’Education nationale», rapporte le communiqué du ministère de tutelle.
La course contre la montre est déjà lancée sous l’œil vigilant et très attentif du président de la République, où le Chef de l’Etat veut, à travers une stratégie bien réfléchie et peaufinée, remettre l’Education nationale sur ses pieds.
Une stratégie qui, rappelons-le, comprend l’intégration de la langue anglaise dès la quatrième année du primaire, le retour du Sport scolaire via le recrutement de 12.000 enseignants spéciaux, le renforcement du transport des écoliers, l’introduction des tablettes numériques dans l’ensemble des établissements scolaires, l’amélioration de la nourriture dans les cantines, la création d’une connexion entre parents d’élèves avec les responsables et enseignants des établissements scolaires et bien d’autres.
Une stratégie purement réfléchie et élaborée par le Chef de l’Etat, dont la mission du ministre de l’Education nationale, Abdelhakim Belaabed, est de la concrétiser sur le terrain pour hausser le niveau scolaire et développer l’école algérienne.
Sofiane Abi