La généralisation de la pratique sportive en milieu scolaire, un moyen efficace pour lutter contre la drogue

Education

Les participants aux travaux d’une conférence nationale sur «le sport scolaire et universitaire», placée sous le slogan «Non à la drogue» ont plaidé samedi passé à Sétif pour l’importance de généraliser la pratique sportive en milieu scolaire compte tenu de son efficacité dans la lutte contre la drogue.
L’importance d’exploiter le temps vide dans la pratique des différentes disciplines physiques dans les établissements éducatifs, notamment dans les différents paliers, a été mise en avant par le vice-recteur de l’université Sétif 2, Boutalbi Ben Djedou, spécialiste en sciences sociales et humaines lors d’une allocution prononcée à l’ouverture de cette manifestation de sensibilisation organisée à la salle des conférences du musée public national de Sétif par l’association nationale de promotion et de développement du sport féminin, en collaboration avec la Direction locale de la jeunesse et des sports (DJS).
Le rôle du sport dans le développement des compétences des jeunes et leur mise à l’abri des différentes formes de criminalité, comme la violence et la drogue, a été évoqué par M. Ben Djedou qui intervenait devant une assistance forte de 250 participantes représentant l’association initiatrice de l’évènement venues des différentes wilayas du pays, des enseignants de l’éducation physique et des cadres des Directions de la jeunesse et des sports et de l’éducation, en plus de représentants de la société civile.
A cette occasion, le vice-recteur a salué la décision du président de la République M. Abdelmadjid Tebboune portant recrutement d’enseignants de l’éducation physique dans le palier primaire, estimant que cela «contribue sans doute à relancer le sport scolaire considéré comme un réservoir du sport d’élite et de haut niveau».
Au cours du débat, un appel a été lancé pour encourager le sport universitaire compétitif dans diverses disciplines et le généraliser afin de prévenir les maux sociaux et d’éviter l’oisiveté qui constitue l’une des causes de la propagation des différents fléaux.
La présidente de l’association nationale de promotion et de développement du sport féminin, Dounia Hadjab, a indiqué que la manifestation de sensibilisation s’inscrit dans le cadre de la «promotion et le développement du sport féminin en milieu scolaire».n