«Le règlement de la question palestinienne doit se faire sur la base d’une solution à deux Etats»

Lavrov :

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a réaffirmé lundi que le règlement de la question palestinienne devait se faire sur la base d’une solution à deux Etats, soulignant que ce dossier ne pouvait plus attendre.
«La Russie et tous les membres de la Ligue arabe doivent contribuer à mettre fin à l’effusion de sang et aux souffrances des civils en Palestine, il est possible d’y parvenir», a déclaré M. Lavrov dans une conférence de presse à l’occasion de la visite à Moscou du secrétaire général de la Ligue arabe, Ahmed Aboul Gheit.
Le chef de la diplomatie russe, cité par l’agence de presse Sputnik, a souligné que pour résoudre le conflit au Proche-Orient, il est nécessaire de «régler la question palestinienne sur la base d’une solution à deux Etats», affirmant que celle-ci est «la plus crédible».
«Le problème palestinien ne peut plus attendre», a-t-il insisté.
«Nous sommes prêts à le faire avec les pays arabes et tous les autres pays qui veulent une paix durable au Moyen-Orient», a-t-il poursuivi.
«Nous avons averti à plusieurs reprises que la politique extrémiste (de l’occupant sioniste) représente une bombe à retardement qui prive la région de stabilité», a regretté pour sa part le secrétaire général de la Ligue arabe, qui a appelé à trouver «une résolution juste au conflit» et à la création de «perspectives politiques».
Aboul Gheit a indiqué que la situation actuelle ne peut être isolée du contexte temporel, qui est la poursuite de l’occupation et l’empêchement du peuple palestinien d’établir son Etat indépendant aux frontières de 1967.
«L’obstruction de tout effort de paix, la poursuite de la colonisation et l’annexion des terres sans arrêt sont des facteurs qui ne peuvent être ignorés», a rappelé Aboul Gheit.
L’agression sioniste contre le peuple palestinien se poursuivait lundi pour la troisième journée consécutive, faisant encore plus de morts et de victimes parmi les civils innocents pour un bilan provisoire d’au moins 576 martyrs et 2900 blessés dans la bande de Ghaza et en Cisjordanie occupée, selon l’agence de presse palestinienne Wafa, qui cite des sources hospitalières.
La résistance palestinienne a lancé samedi à l’aube, depuis la bande de Ghaza une opération baptisée «Déluge d’Al-Aqsa» en riposte aux crimes de l’occupation sioniste, de ses exactions à l’encontre du peuple palestinien et des assauts répétitifs contre la Mosquée d’Al-Aqsa.n