Une organisation juive soutient la résistance du peuple palestinien face à l’occupation sioniste

Palestine

L’Union juive française pour la paix (UJFP) a apporté son soutien au peuple palestinien dans sa résistance face à l’entité sioniste qui, entre autres, impose un blocus «inhumain» à Ghaza, «conforte un régime d’apartheid et utilise l’emprisonnement massif comme un moyen de gestion de son occupation».
Dans un communiqué publié en réaction aux derniers développements en Palestine occupée et l’agression sioniste en cours, dont le bilan est monté à 508 martyrs et plus de 2800 blessés, l’UJFP affirme que «les événements d’aujourd’hui doivent rappeler à toutes et à tous (…) qu’il n’y aura pas de paix possible pour une communauté juive dans cette région du monde sans que soit reconnu à toutes et à tous l’égalité des droits».
Insistant sur le fait que «résister à un occupant est légitime», l’organisation juive a réitéré son appel aux autorités françaises pour cesser leur collaboration militaire et économique avec l’entité sioniste qui demeure «la puissance coloniale», «impose un blocus inhumain à Ghaza», «poursuit à marche forcée une colonisation de peuplement sur toute la Palestine historique», «conforte un régime d’apartheid et utilise l’emprisonnement massif comme un moyen de gestion de son occupation», alors que son armée dans la dernière période «couvre les pogroms opérés par les colons contre les villages palestiniens».
Par ailleurs, l’UJFP a reconnu le droit du peuple palestinien à se défendre suite aux innombrables crimes perpétrés par les forces d’occupation, entre civils tués, détenus administratifs (c’est-à-dire sans jugement et sans accès au dossier d’accusation) et autres.
«Nous rappelons que le droit international, que (l’entité sioniste) foule au pied, justifie la résistance, y compris armée, à l’occupation et à l’oppression», indique l’organisation.
Face à cette situation intenable, l’UJFP a dit soutenir «la résistance du peuple palestinien face à l’occupation, à la répression (et) au déni du droit des Palestiniens».
L’agression sioniste contre le peuple palestinien se poursuit lundi pour la troisième journée consécutive, faisant encore plus de morts et de victimes parmi les civils innocents.
Selon le dernier bilan relayé par l’agence de presse palestinienne Wafa, au moins 493 martyrs et 2751 blessés ont été enregistrés dans la bande de Ghaza, tandis que 15 martyrs dont deux enfants et environ 80 blessés ont été signalés en Cisjordanie occupée.
La résistance palestinienne a lancé samedi à l’aube, depuis la bande de Ghaza une opération baptisée «Déluge d’Al-Aqsa» en riposte aux crimes de l’occupation sioniste, de ses exactions à l’encontre du peuple palestinien et des assauts répétitifs contre la Mosquée d’Al-Aqsa.n