Le projet approuvé par le Chef de l’Etat

Parachèvement des deux pénétrantes reliant Mascara à Tizi-Ouzou

Le Conseil des ministres, réuni dimanche sous la présidence du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, a approuvé le parachèvement de la réalisation de deux pénétrantes reliant les deux wilayas de Mascara et de Tizi Ouzou à l’autoroute Est-Ouest, indique un communiqué du Conseil des ministres.

«Après avoir écouté un exposé présenté par le ministre des Travaux publics et des Infrastructures de base, le Conseil des ministres a approuvé le parachèvement de la réalisation de deux pénétrantes reliant les deux wilayas de Mascara et de Tizi Ouzou à l’autoroute Est-Ouest», lit-on dans le communiqué.
D’autre part, le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune a mis en avant, lors de cette réunion, l’importance d’associer les jeunes compétences au projet de réhabilitation, d’extension et de développement du barrage vert, a indiqué la même source.
Après avoir écouté l’exposé sur la réhabilitation, l’extension et le développement du Barrage Vert, le président de la République a souligné «l’importance de réhabiliter et de développer cet acquis en y associant les Start-ups et en ouvrant la voie au recrutement des jeunes habitants des wilayas que traverse le Barrage Vert, dans des opérations de reboisement», précise la même source.
Dans ce sillage, le Président Tebboune a mis l’accent sur l’importance de «veiller à la diversification du patrimoine forestier, en implantant des arbres productifs, exploitables et destinés à la consommation» et «d’associer l’expertise scientifique et les compétences scientifiques à la réhabilitation et au développement du Barrage Vert qui est une expérience réussie pour l’Algérie contre la désertification et l’avancée du sable vers le Nord».
«Monsieur le Président a enjoint le ministre de l’Agriculture d’associer les jeunes compétences aux différents domaines agricoles, au vu de leurs idées créatives en matière de développement de l’agriculture, notamment au regard des potentialités naturelles et de tous les atouts permettant de moderniser le secteur et d’atteindre l’autosuffisance», selon le communiqué.
Concernant l’organisation des fermes-pilotes, «le président de la République a chargé le ministre de l’Agriculture d’élaborer une nouvelle conception sur l’organisation des fermes-pilotes, s’agissant du cadre juridique et professionnel, et de définir leurs spécialisations et les objectifs escomptés, tout en impliquant la recherche scientifique dans les phases de leur recomposition».

Djamila Sai