Pleine solidarité avec le peuple palestinien

Haut Conseil de sécurité

? «Après avoir passé en revue la situation tragique du peuple palestinien frère et les génocides systémiques commis par les forces d’occupation dans les territoires palestiniens occupés, l’Algérie réaffirme son rejet de ces opérations menées contre des civils sans défense, et sa pleine solidarité avec le peuple palestinien frère, convaincue en cela que la solution radicale ne réside pas en les génocides, ni en les déplacements massifs, mais plutôt en l’établissement de l’Etat de Palestine avec Al-Qods pour capitale, sur les frontières de juin 1967».

C’est, en substance, ce qui ressort du communiqué de la Présidence de la République, rendu public lundi, à l’issue de la réunion du Haut Conseil de Sécurité, présidée, le même jour, par le Président Abdelmadjid Tebboune, chef suprême des Forces armées, ministre de la Défense nationale. «L’Algérie appelle la Communauté internationale à assumer ses responsabilités, notamment le Conseil de sécurité, en vue d’assurer la protection des civils palestiniens sans défense», a conclu le communiqué. Pour rappel, lundi 9 octobre, le Président Tebboune a reçu un appel téléphonique du Président de l’Etat de Palestine occupée, Mahmoud Abbas et lui a réitéré «l’entière solidarité de l’Algérie, peuple et gouvernement, avec le peuple palestinien frère», soulignant que «ces développements rappellent à tous que la paix juste et globale en tant qu’option stratégique ne peut se concrétiser que par l’établissement d’un Etat palestinien indépendant souverain avec Al Qods comme capitale conformément à la légalité internationale et à l’initiative de paix arabe».

La position immuable de l’Algérie en soutien à la juste cause palestinienne et au droit inaliénable et imprescriptible du peuple palestinien à recouvrer ses terres et à vivre dans la dignité dans un Etat indépendant avec El Qods pour capitale, est réaffirmée en chaque occasion.
C’est ce qu’a fait le président du Conseil de la nation, Salah Goudjil, dimanche, lors d’une audience accordée au chef du département politique du Mouvement de résistance islamique palestinienne (Hamas), Sami Abu Zuhri.
Salah Goudjil a rappelé «la position exprimée par le Président Abdelmadjid Tebboune, lors des fora internationaux et régionaux, notamment l’allocution prononcée devant la 78e session de l’Assemblée générale de l’ONU. Il a également souligné «l’importance pour la communauté internationale de bannir la politique de deux poids, deux mesures et d’assurer la protection du peuple palestinien, conformément aux résolutions de la légalité internationale et aux dispositions du droit international humanitaire».
L. A.