« L’Algérie a su faire preuve de résilience »

M. Aïmene Benabderrahmane au Conseil de la nation :

Le Premier ministre, M. Aïmene Benabderrahmane a dressé, avant-hier à Alger, le bilan des réalisations enregistrées cette année dans le domaine économique. Il concerne notamment l’amélioration des indicateurs macro-économiques et des secteurs des hydrocarbures, de l’industrie, de l’agriculture et des finances, ce qui a permis, selon lui, de renforcer les capacités de résilience de l’économie nationale dans un contexte international fragile et incertain.
«L’Algérie a su faire preuve de résilience en maintenant une croissance économique appréciable qui s’élèvera à 5,3% à la fin de l’année en cours», a précisé le Premier ministre, lors de la présentation de la Déclaration de politique générale de Gouvernement au Conseil de la nation.
Dans ce cadre, il a rappelé que la mise en œuvre du Plan de politique générale du Gouvernement qui couvre la période entre septembre 2022 jusqu’à fin août 2023 avec les prévisions de clôture de l’année en cours, vient dans un contexte international particulier. Il a indiqué que la croissance du PIB hors hydrocarbures de l’Algérie a atteint 4,9 % en 2023, ajoutant que le taux d’inflation au cours des sept premiers mois de l’année en cours a atteint 9,5 %. Le niveau des exportations de biens devrait connaître un recul pour s’établir à 52,8 milliards de dollars à fin 2023. Les importations devraient augmenter à 41,5 milliards de dollars à fin 2023, a-t-il relevé, soulignant que la balance commerciale demeurera positive avec un excédent de 11,3 milliards de dollars.
Concernant la situation des finances publiques, il a indiqué que les recettes ont augmenté de 25 % entre 2022 et 2023 pour atteindre 8.900 milliards DA et les dépenses de 52 %, atteignant ainsi un total de 14.700 milliards DA. Ce qui a permis le dégel de plus de 780 projets d’une valeur globale de 1.273 milliard DA, outre les projets lancés dernièrement. Par ailleurs, M. Benabderrahmane a souligné que les réserves de change ont continué d’augmenter en passant à près de 85 milliards de dollars à fin 2023 en prenant en compte la réserve d’or.
S’agissant le volet lié au développement stratégique du secteur de l’Energie, il a affirmé que l’Algérie a réalisé 10 découvertes de gisements matures entre janvier et fin septembre dernier, faisant savoir ainsi que la valeur d’exportation des hydrocarbures s’est établie, à fin septembre dernier, à près de 38 milliards USD (un prix moyen de 82 USD/baril), soit une augmentation de 69 % par rapport aux réalisations de 2021.
Quant au domaine industriel, le Premier ministre a évoqué l’amélioration de l’attractivité du climat des affaires en Algérie, ainsi que l’activité de l’Agence algérienne de promotion de l’investissement (AAPI) qui a connu l’enregistrement de 3.734 projets jusqu’au 30 septembre dernier, moyennant un montant d’investissement global déclaré estimé à 1.951 milliard de dinars, des projets qui devront générer plus de 94.000 postes d’emploi, une fois mis en exploitation.
Le secteur agricole a connu, a-t-il poursuivi, des résultats positifs dans plusieurs filières durant la saison dernière, ce qui reflète l’importance que l’Etat accorde à ce secteur.
Le Premier ministre a évoqué, dans un autre contexte, les réalisations accomplies dans le secteur des Finances, notamment l’ouverture de succursales de banques algériennes à l’étranger, ainsi que les réalisations menées sur le terrain dans le domaine de la numérisation. Manel Z.