La solidarité des Algériens avec Ghaza

Condamnation de l’agression sioniste

Des centaines de milliers d’Algériens sont sortis jeudi à travers l’ensemble du territoire national, à l’appel de plusieurs partis politiques et organisations de la société civile, pour exprimer leur solidarité avec les habitants de Ghaza, victimes d’un génocide et de crimes atroces perpétrés par les forces d’occupation sionistes et réaffirmer les positions immuables de l’Algérie, peuple et Gouvernement, envers la cause palestinienne.

A Alger, une marche impressionnante a eu lieu de la Place du 1er Mai à la Place des Martyrs durant près de trois heures, marquée par la présence très forte de jeunes et de femmes brandissant les drapeaux algérien et palestinien et scandant des slogans de soutien à la cause palestinienne et de condamnation des crimes commis avec le soutien des Etats Unis et de leurs alliés occidentaux, par l’entité sioniste, contre les civils sans défense majoritairement des enfants. Des personnalités nationales, des moudjahidine, des représentants de partis politiques, d’organisations de la société civile et de différentes instances et organisations nationales ont pris part à la marche. A travers leurs slogans, les manifestants ont exprimé leur soutien à Ghaza et leur condamnation de l’agression barbare perpétrée par l’entité sioniste. Parmi les slogans : « Falastine Echouhada », « Armée-Peuple avec Ghaza », « Biden assassin », « Free, free Palestine ». La marche a traversé la Rue Hassiba Benbouali et le Boulevard Colonel-Amirouche, en passant par les Boulevards Zighoud-Youcef et Che-Guevara. Pour l’ambassadeur de l’Etat de Palestine en Algérie, Fayez Abu Aita, qui était parmi les marcheurs à Alger, les marches populaires organisées dans les différentes wilayas du pays sont «un cri de justice pour réaffirmer la position de soutien et de solidarité du peuple et du gouvernement algériens avec le peuple palestinien». Le président du Conseil de la nation, Salah Goudjil, devançant des membres du Conseil de la nation, a participé à la marche populaire à Alger en soutien au peuple palestinien, en vue de dénoncer les crimes barbares commis par l’entité sioniste contre les Palestiniens de Ghaza. A Batna, c’est l’ancien président de la République, Liamine Zeroual, qui était en tête de la foule nombreuse de citoyens qui ont participé à une marche imposante qui a démarré de la mosquée 1er novembre 1954 jusqu’à la place de la liberté du centre-ville. Les marcheurs ont scandé des slogans de dénonciation des crimes contre le peuple palestinien et de soutien à la Palestine et sa cause juste et appelant à faire cesser les agressions et massacres qui ciblent les civils désarmés à Ghaza. Les marches de solidarité ont sillonné également les artères principales des villes des autres wilayas du pays, marquées par une imposante mobilisation populaire visant à soutenir le peuple palestinien et à dénoncer la barbarie de l’occupant sioniste et le soutien que lui apportent les Etats Unis et leurs alliés occidentaux. Dans les wilayas l’ouest du pays (Oran, Tlemcen, Sidi Bel Abbes, Tiaret, Relizane, Ain Témouchent, El Bayadh, Mostaganem, Naama, Saida, Tindouf,…), des dizaines de milliers d’habitants et d’autres sont sortis dans d’imposantes marches en brandissant les deux drapeaux algérien et palestinien, et en scandant des slogans en soutien au peuple palestinien et à sa cause juste, dont «A Ghaza, symbole de résistance, de gloire et d’immortalité, vos martyrs sont des héros», «La Palestine est un legs, la normalisation est une trahison» et «Pour notre Aqsa, nous nous sacrifierons corps et âme». Dans le sud du pays (Ouargla, Tamanrasset, Djanet, Bechar,Laghouat, Adrar, In-salah, Timimoun, El Oued et El Ménâa,…), les foules participantes ont exprimé leur solidarité avec la juste cause palestinienne, et condamné les massacres odieux et le génocide qui cible depuis plusieurs jours les habitants de Ghaza, exhortant la communauté internationale à intervenir immédiatement pour arrêter la barbarie de l’entité sioniste ciblant les innocents et les enfants. (Constantine, Annaba, Oum El Bouaghi, Bordj Bou Arreridj, Skikda, Khenchela, Mila, Jijel, Biskra, Guelma,…) et dans les wilayas du Centre du pays (Tizi Ouzou, Bejaïa, Bouira, Blida, Tipaza, Chlef, Médéa, Djelfa, Ain Defla,…), des marches de solidarité ont été marquées par une large participation populaire de citoyens brandissant les couleurs nationale et palestinienne et des Keffieh, symbole du combat du peuple palestinien.
Lakhdar A.