Le Hamas a libéré deux prisonnières de nationalité américaine

Ghaza

Le Hamas a déclaré que sa branche armée, les Brigades Izz al-Din al-Qassam, a libéré deux ressortissantes américaines prisonniéres lors de sa riposte contre l’occupant du 7 octobre.
«En réponse aux efforts du Qatar, les Brigades Izz al-Din al-Qassam ont libéré deux ressortissantes américaines, une mère et sa fille. Cela a été fait pour des raisons humanitaires pour prouver au peuple américain et au monde entier que les déclarations de Biden et de son administration fasciste étaient mensongères et infondées», a déclaré le Hamas sur sa chaîne Telegram.
Selon l’armée d’occupation, le Hamas détient 203 personnes.

Les États-Unis et l’UE négocient avec le Hamas sur la libération des otages
Washington et Bruxelles exigent que l’occupant israélien ajourne son opération terrestre dans la bande de Ghaza afin de gagner du temps pour des négociations secrètes avec le mouvement Hamas sur la libération des otages, menées avec la participation du Qatar. C’est ce qu’a rapporté Bloomberg.
Les pourparlers avec le mouvement pourraient se solder par un échec, estiment les interlocuteurs anonymes de l’agence. Cependant, il y a des signes qui attestent du fait que le Hamas pourrait accepter de libérer au moins une partie de civils prisonniers le 7 octobre, sans exiger que l’occupant israélien libère les prisonniers palestiniens.
Selon le média, sous la pression de Washington, l’occupant israélien a accepté de reporter l’opération.
Plus tôt, le Hamas a annoncé la libération de deux Américains en réponse aux efforts de médiation du Qatar.