182 foyers raccordés au gaz, remises des clés et des ambulances pour les établissements de santé

Sidi Bel-Abbès

La journée du 1er novembre 2023, symbolisant le 69e anniversaire du déclenchement de la Révolution, de par son aspect historique d’une Révolution inégalable à travers les temps, qui a suscité un protocole habituel et une halte impérieuse pour que nul n’oublie les douleurs et les multiples sacrifices qu’a subi un peuple pendant des années, elle fut aussi une occasion pour le wali Chibani Samir de tracé un programme rentrant dans le cadre de ses projets relatifs au développements local de la wilaya. La journée de travail a été marquée par un point qui a suscité beaucoup d’émotions et une joie incomparable. M. Chibani Samir accompagné du directeur de la Sadeg et des autorités locales, a inauguré un autre projet de raccordement au gaz de 182 foyers à la localité Touileb commune de Sidi Dahou. Un autre patelin tiré en fin de la zone d’ombre et libéré des souffrances de la bouteille à gaz butane. Ce projet rentre dans le cadre du programme complémentaire du raccordement au réseau du gaz, depuis la station à basse tension de la localité. Le raccordement s’étend sur un réseau de distribution d’une longueur de 4,71 km. Les opérations réalisées jusqu’au 1er novembre 2023 ont atteint 17 projets relatif à l’électricité et 52 ayant relation avec le gaz, atteignant à cet effet une longueur de 109 km sur le réseau électrique 282,3 km sur le réseau du gaz, comptabilisant 188 foyers raccordés à l’électricité et 6.139 raccordés au réseau du gaz. Le wali a prévu aussi le lancement de deux projets, l’un de 150 logements publics locatif route de Zerouala et l’autre de 64 logements promotionnels libre, la remise des clés aux bénéficiaires de différents type de logements au siège de la wilaya, comme il a réservé des ambulances à certains établissements publics de santé, notamment le centre anticancer, ou l’on a instruit de prévoir l’ambulance pour le transport des malades à leurs domiciles. Une idée qui a été grandement saluée, vu les souffrances qu’endurent au quotidien ces malades cancéreux, qui viennent surtout de l’extrême sud de la wilaya, de distances dépassant les 100 km, à l’exemple de Marhoum et Ras El Ma.
Djillali Toumi