«La nomination de Larbaoui va impulser une nouvelle dynamique à l’action du Gouvernement»

nomination L’expert en géoéconomie, Abderrahmane Hadef :

Hôte de l’émission «L’invité de la Rédaction» de la Chaîne III de la Radio algérienne, le consultant et expert en géo-économie, en l’occurrence Abderrahmane Hadef, est revenu, hier, sur la nomination de Mohamed Nadir Larbaoui au poste du Premier ministre à la place Aïmene Benabderrahmane, suite à une décision prise et annoncée, avant-hier, par le Chef de l’État, Abdelmadjid Tebboune, qualifiant ce changement d’important dans la poursuite de la dynamique de l’action du Gouvernement, a estimé le même expert. Intervenant hier sur les ondes de la ChaÎne III, le consultant et expert en géo-économie, Abderrahmane Hadef, a salué la décision prise par le président de la République suite à la désignation de Mohamed Nadir Larbaoui au poste du Chef de Gouvernement, estimant que cette décision va «impulser une nouvelle dynamique à l’action du Gouvernement», dira l’expert en géo-économie. «Ce changement», exprime le consultant Abderrahmane Hadef, «va répondre à une nécessité d’impulser une nouvelle dynamique à l’action du Gouvernement. Toutefois, et compte tenu des réalités géopolitiques et des enjeux géo-
économiques que connaît l’Algérie, et le monde entier», poursuit la lecture politique dudit expert «il était important d’avoir aujourd’hui aussi une compétence et une personnalité qui maîtrise à la fois la dimension diplomatique et la dimension managériale au niveau interne», a expliqué Abderrahmane Hadef lors de son passage, hier, dans l’émission «L’Invité de la Rédaction» de la Chaîne III de la Radio algérienne. Selon Abderrahmane Hadef, «cette désignation va donner également davantage de poids à l’action du Gouvernement du fait que le chevronné Mohamed Nadir Larbaoui était au courant des orientations du président de la République et de l’enjeu de bien exécuter tous les engagements qui ont été retenus ainsi que toutes les décisions et instructions qui ont été données lors des Conseils des ministres», a évalué l’expert algérien en géo-économie sur les ondes de la ChaÎne III. Pour rappel, le Chef de l’État avait nominé, avant-hier, Mohamed Nadir Larbaoui au poste du Premier ministre, en remplacement Aïmene Benabderrahmane, dont il a été mis fin aux fonctions après plus deux ans passés à la tête du Gouvernement, plus précisément du 30 juin 2021 au 11 novembre 2023. Le président de la République a également nommé Boualem Boualem, le Conseiller auprès du président de la République, chargé des affaires juridiques, des affaires judiciaires, des relations avec les institutions, des enquêtes et des habilitations, au poste de Directeur de Cabinet de la Présidence de la République par intérim.
S. Abi