Tout pour réussir la campagne labours-semailles 2023-2024

C’est l’intérêt national qui l’exige

Tout est fait pour réussir la campagne labours-
semailles 2023-2024 et garantir une bonne récolte l’an prochain. C’est le directeur de la Régulation et du développement de la production agricole au ministère de l’Agriculture et du Développement durable, Messaoud Bendridi, qui l’a expliqué, avant-hier samedi, dans une déclaration à la presse en marge d’une réunion des cadres du secteur.Les préparatifs, a-t-il affirmé, sont bien entamés à travers plusieurs mesures, dont la fourniture, à titre gracieux, de semences et d’engrais pour accompagner les agriculteurs touchés par le manque de pluies dans 37 wilayas, conformément aux instructions du Président Abdelmadjid Tebboune.
On sait que le président a ordonné, lors du Conseil des ministres qu’il a présidé dimanche 1er octobre 2023, la prise d’une batterie de mesures en faveur des agriculteurs touchés par la sècheresse, et ce, à travers le report du paiement de la taxe sur les terrains octroyés au titre d’une concession, la suspension du remboursement des crédits agricoles « Rfig » pour une durée de trois ans, le paiement du taux d’intérêt sera à la charge de l’Etat et l’indemnisation des producteurs de céréales et leur dotation en semences et engrais à titre gracieux. Maintenant, il s’agit d’accompagner en permanence tous les agriculteurs et producteurs dans la campagne labour- semailles. Dans ce but, Messaoud Bendridi a indiqué que des réunions techniques ont été récemment tenues avec tous les directeurs des coopératives des céréales et légumineuses, ainsi qu’avec les directeurs des services agricoles afin de s’assurer de la mise en œuvre de ces instructions et de prendre connaissance des mesures prises pour reporter à trois ans, la période de remboursement du prêt « Rfig » pour les producteurs. Les mesures prises par les services agricoles locaux pour fournir les ressources en eau et les facilités nécessaires au développement de tous les secteurs agricoles, tant au niveau du Nord du pays que dans le Sud, ont également été examinées, tout en veillant à accompagner les cultures stratégiques que le secteur de l’agriculture et du développement rural entend développer au niveau des wilayas du Sud, notamment les cultures céréalières de blé dur et d’orge, ainsi que les cultures oléagineuses de tournesol et de maïs fourrage, a ajouté le même responsable, affirmant que toutes ces mesures s’inscrivaient dans une seule et même catégorie, à savoir atteindre l’autosuffisance. La campagne labours-semailles souffre du manque de pluies. A ce propos, Messaoud Bendridi a révélé que le ministère continuerait à exploiter les sources d’eau dans les wilayas du Sud afin de poursuivre le développement de la céréaliculture, qui a permis de fournir une production importante lors de la saison précédente avec l’émergence de wilayas leaders dans ce domaine. S’agissant des régions situées dans le Nord, il a souligné qu’il sera fait appel à l’irrigation complémentaire et aux pluies pour augmenter le rendement agricole et la production, et, partant, réaliser une complémentarité entre les zones Sud et Nord du pays dans la production de semences ainsi que dans la production de blé dur et tendre et d’orge. La valorisation des réserves des eaux usées par l’irrigation agricole sécurisée à travers le recours aux techniques modernes d’épuration est envisagée, mais sera-t-elle présente pour cette campagne labours semailles ? Une convention sur la généralisation de la réutilisation sécurisée des eaux usées dans les activités agricoles a été annoncée récemment entre le ministère de l’Agriculture et du Développement rural et le ministère de l’Hydraulique. Lakhdar A.