Une opportunité pour développer un partenariat équilibré et privilégié

Forum économique algéro-turc

Les participants au Forum économique algéro-turc, tenu, avant-hier mardi à Alger sous la supervision du Président turc M. Recep Tayyip Erdogan et du Premier ministre M. Nadir Larbaoui ont estimé que ce rendez-vous consitituait une opportunité pour développer un partenariat équilibré et privilégié.
« Ce Forum organisé sous le thème « pour un partenariat économique productif et durable », à l’occasion de la tenue, à Alger, de la 2ème session du Conseil de coopération de haut niveau, a été l’occasion de réaffirmer la volonté des deux pays de consolider les relations économiques et commerciales bilatérales et de développer un partenariat équilibré et privilégié », ont-ils indiqué.
Les participants ont également insisté sur la nécessité de restructurer la Chambre de commerce et d’industrie algéro-turque qui est à même, ont-ils dit, d’assurer un suivi plus efficace des échanges commerciaux et des projets d’investissement communs entre les deux pays.
Lors de la lecture du communiqué final de ce Forum, la sous-directrice du suivi des programmes et de la promotion des échanges commerciaux au ministère des Affaires étrangères et de la communauté nationale à l’étranger, Hayet Mehadji, a fait savoir que plus de 500 opérateurs économiques des deux pays activant dans divers domaines économiques ont pris part à cet événement économique bilatéral.
Pour sa part, le directeur de la promotion et du soutien aux échanges économiques au ministère des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Rabah Fassih a fait remarquer que les
participants ont salué les résultats des rencontres bilatérales, qui marquent le début d’une nouvelle dynamique de contacts qui se poursuivra certainement au niveau bilatéral, entre les deux pays, ou dans d’autres espaces. Relevant que les rencontres bilatérales ont été organisées au niveau de trois groupes consacrés aux secteurs de l’agriculture, du commerce, du tourisme, des Start-ups, de la santé et des produits pharmaceutiques, aux secteurs de l’énergie, des énergies renouvelables, de l’environnement, de la construction, des transports et aux secteurs de l’industrie, de l’industrie agro-alimentaire, du textile, des travaux publics, de l’industrie de transformation et de la sous-traitance.
Durant les travaux de ce Forum, l’Agence algérienne de promotion de l’investissement (AAPI) a présenté le nouveau système d’investissement en Algérie, ainsi que les procédures et les avantages incitatifs prévus par la nouvelle loi sur l’investissement, alos que le Bureau de l’investissement au niveau de la Présidence de la République turque a mis en avant les principaux avantages de l’investissement en Turquie et les indicateurs économiques réalisés ces dernières années, notamment dans le domaine de l’exportation et de l’attraction des investissements directs étrangers (IDD).
Les opérateurs turcs ont, quant à eux, exprimé leur souhait de conclure des partenariats fructueux avec leurs homologues algériens, qui ont à leur tour exprimé leur volonté d’établir des relations basées sur l’intérêt mutuel.
Rabah M.