«16 opérateurs autorisés à créer des usines de pièces détachées»

Ali Aoun :

Le ministre de l’Industrie et de la Production pharmaceutique, Ali Aoun, a fait savoir, jeudi, que 16 opérateurs avaient obtenu des autorisations pour la création d’usines de pièces détachées.
Le ministre répondait à une question du sénateur Lakhdar Moulay Saadoune concernant l’intégration des entreprises de production de pièces détachées dans la chaîne de production automobile, lors d’une séance de questions orales au Conseil de la Nation.
Il a indiqué que cette question était tributaire du lancement des usines de construction automobile, rappelant qu’«il existe actuellement une seule usine d’une marque connue, qui sera inaugurée en décembre prochain, en attendant les usines qui entreront en production l’année prochaine».
Néanmoins, «cela n’a pas empêché d’accorder des facilitations aux investisseurs dans ce domaine», a-t-il dit, précisant que 16 opérateurs avaient obtenu des autorisations pour la création d’usines de pièces détachées. M. Aoun a insisté sur «la nécessité de s’appuyer sur le réseau de sous-traitance et de fournir tous les intrants et les composants, en mettant l’accent sur les pièces en plastique à base de polypropylène», rappelant le projet de création d’une usine pour la production du polypropylène relevant du secteur de l’Energie. Le ministre de l’Industrie a également répondu à une autre question du même sénateur concernant le sort des entreprises de textile Elatex et Filab à Oum El-Bouaghi, à l’arrêt depuis 2006. Il a rappelé la restructuration réalisée en 2011, aboutissant à la création de la Société nationale des industries textiles (filiale du holding Getex), à laquelle les deux sociétés à l’arrêt ont été rattachées, et les tentatives de relance de leurs activités, en partenariat avec des sociétés étrangères, entre 2017 et 2021.