Les ‘’Samsaras’’ saignent le Trésor public et salissent l’image du pays

Annaba

En effet, comme c’est prévu, la dominante Chery a lancé sa vente jeudi dernier à travers ses points de vente. Dans notre pays et c’est seulement en Algérie qu’on voit ces pratiques immorales et absurdes dans les réseaux sociaux surtout sur la plate-forme de Facebook et de Youtube visant l’achat de voitures particulièrement de la marque populaire Chery qui vient de concurrencer les autres nouvelles marques de véhicules.
Cette dangereuse gangrène qui ne sont autre que les ‘’Samsaras’’ des temps modernes, sinon revendeurs de voitures saignent le Trésor public et sucent le sang des pauvres citoyens à la recherche d’une automobile neuve.
Au dernières nouvelles, nous apprenons que cette racaille a lancé ces dernières 48 heures des appels incessants sur les réseaux sociaux pour acheter des cartes biométriques des citoyens qui n’ont pas de revenus moyennant une certaine somme d’argent afin de pouvoir acheter cinq ou dix véhicules de marque Chery puis les revendre à des prix forts dans les marchés d’occasion de voitures.
Le directeur de cette marque en Algérie Aimen Cheriat et la responsable commerciale Nessrine Sahraoui sont les premiers acteurs qui dénoncent ces odieuses pratiques et luttent contre ces arnaqueurs sans foi ni loi qui usent de tous les moyens impropres et sales pour affaiblir l’Etat algérien, son économie et sa réputation et surtout rendre la vie des Algériens très difficile l’empêchant de posséder une voiture comme tous les gens du monde.
Mme Sahraoui a été très claire dans ses propos aux médias en disant : «Nous avons actuellement 20 points de vente à travers le territoire national, pour acheter une voiture il faut que le client et le concessionnaire signent une déclaration sur l’honneur indiquant que l’acheteur ne peut acheter une autre voiture qu’après cinq ans et pour le concessionnaire doit mentionner qu’il n’aura pas une relation quelconque avec des ‘’Samsaras’’.
Si cela arrive, la direction lui retire son agrément sur le champ comme le précise le cahier de charge !», annonce-t-elle récemment. A noter que d’autres points de vente vont ouvrir très bientôt dans les wilayas manquantes.

Oki Faouzi