Des colonisateurs israéliens, gardés par les policiers d’occupation, profanent la mosquée Al-Aqsa

Al Qods

Des colonisateurs israéliens, protégés par la police d’occupation israélienne, ont font irruption dans la mosquée d’Al-Aqsa, le troisième lieu saint musulman.
Selon le département des waqfs islamiques, des dizaines de colons fanatiques, après leur incursion dans la mosquée du côté de la porte des Maghariba, ont effectué des marches provocantes et des rituels talmudiques à proximité de la salle de prière d’Al-Rahma autant que les musulmans se sont vu refuser d’entrer dans le lieu saint.
La police d’occupation a intensifié ses mesures militaires sur les portes d’Al-Aqsa et dans la vieille ville et continue d’interdire les jeunes Palestiniens d’accéder à leur mosquée et de pratiquer leur droit de culte sans entraves.
Sauf le vendredi et le samedi, la mosquée Al-Aqsa est témoin chaque jour de violations et d’incursions de colons, protégés par la police d’occupation, dans le but d’imposer un contrôle total sur la mosquée sainte et de la diviser temporellement et spatialement.
Sous l’occupation israélienne, les colonisateurs savourent d’une entière liberté et d’un soutien absolu à l’égard de la pratique de leurs rituels religieux, inversement aux Palestiniens qui sont soumis à des restrictions de la part des autorités d’occupation dans le but de les éloigner de leurs mosquées et de les empêcher d’exercer leur droit de culte.

Wafa