L’Iran veut conserver la trêve pour mettre fin aux crimes sionistes

Palestine

Après l’annonce d’une prolongation de deux jours de la trêve entre le Hamas et l’entité sioniste, la République islamique de l’Iran a appelé à une longue trêve pour mettre fin aux génocides de guerre de l’armée de l’occupation contre la population de la bande de Ghaza. L’Iran a appelé avant-hier à conserver la trêve dans l’agression sauvage sioniste pour faire en sorte que «les crimes» sionistes dans la bande de Ghaza «stoppent complètement». «En tant que République islamique d’Iran, nous voulons et espérons, comme de nombreux pays que la trêve entre dans un processus durable et que les crimes du régime sioniste stoppent complètement», a déclaré Nasser Kanani, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, au cours d’une conférence de presse à Téhéran. Des discussions étaient en cours, durant la journée d’avant-hier, pour étendre cette trêve de quatre jours, en vigueur depuis vendredi passé, obtenu grâce à la médiation du Qatar et de l’Égypte. Pour l’Iran, il faut que «la cruelle agression du régime sioniste contre Ghaza ne se répète pas», selon le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Nasser Kanani.n