Les citoyens se félicitent du respect par le président de la République des engagements pris devant le peuple

Tindouf

Les notables et les représentants de la société civile dans la wilaya de Tindouf se sont félicités, jeudi soir, du respect par le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, de ses 54 engagements pris devant le peuple algérien, notamment la réalisation d’un développement équitable entre les différentes régions du pays.
A ce propos, le membre de l’Observatoire national de la société civile (ONSC), Mme Aicha Ramdani a salué de l’attachement de l’Etat, sous la direction du Président Tebboune, à «la concrétisation d’un plan national pour la réalisation d’un développement équitable entre les différentes régions du pays, notamment des régions enclavées, et la lutte contre l’exclusion et la marginalisation». Elle a ajouté que la femme de Tindouf et saharienne espèrent «l’ouverture des portes devant elles, en vue de lui permettre de commercialiser les produits des femmes artisanes et de créer un marché international ou une zone d’échange libre, en vue d’exposer ces produits, avec la participation des pays limitrophes à l’instar de la Mauritanie, dans l’objectif d’encourager la femme de Tindouf à accéder au monde de l’entrepreneuriat». A son tour, M. Bitat Khetari, un notable de la région et président d’une association, a qualifié la visite du président de la République d’«historique», au regard des projets stratégiques importants lancés, saluant au nom des habitants de la wilaya, le respect par le Président Tebboune de ses 54 engagements visant à réaliser un sursaut de développement dans toutes les régions du pays. Le même intervenant a proposé «de soutenir la création de fermes d’élevage camelin et d’augmenter le montant des subventions de l’Etat destinées au logement rural et aux lotissements». Pour sa part, Khalil Hadj Boubekeur, cadre des collectivités locales, a salué l’attention portée par le président de la République aux préoccupations des citoyens, où qu’ils se trouvent, ainsi que l’intérêt particulier accordé aux catégories vulnérables. Dans son intervention, il a proposé la création de nouvelles communes à Tindouf, notamment à Hassi El Khbi, Hassi Mounir et Gara Djebilet. Il a estimé, dans ce sens, que les deux projets de grande envergure dont la wilaya a bénéficié (la mine de Gara Djebilet et la ligne ferroviaire) étaient «un rêve qui a habité des générations de citoyens de la wilaya avant de se réaliser aujourd’hui». De son côté, le professeur à l’université «Ali-Kafi» de Tindouf, Ferdi Hammad, a salué les «décisions historiques» prises par le président de la République en faveur de la communauté universitaire, telles que le recrutement des titulaires de doctorat et de magister, ainsi que la révision du statut de l’enseignent-chercheur. Il a également salué le respect par le Président Tebboune de ses engagements, à savoir ériger l’université «en cadre d’enseignement, de développement et de créativité, contribuant ainsi au développement du pays», appelant le président de la République à promouvoir le centre universitaire «Ali-Kafi» au rang d’université. Intervenant à cette occasion, le membre du Conseil supérieur de la jeunesse (CSJ), Said Azzedine a estimé que la création du Conseil «est l’un des engagements honorés par le président de la République ayant permis d’associer les jeunes à la vie politique et les décisions».