Une ode à la lutte des palestiniens est une expression littéraire

maison de la culture

 

Mercredi soir, à la maison de la culture et des arts Zeddour-Brahim-Belkacem d’Oran, une pléiade d’artistes créatifs ont participé à une soirée poétique pour exprimer leur soutien à la cause palestinienne lors de la Journée mondiale de solidarité avec le peuple palestinien, célébrée le 29 novembre de chaque année.
Des personnalités célèbres dans la littérature ont exprimé leur soutien et leur soutien au peuple palestinien fier lors de cette rencontre de soutien, tout en dénonçant les actes odieux commis par l’entité sioniste contre les résidents de la bande de Ghaza. Le responsable de l’information de la maison de la culture Belhadji-Laid a communiqué à l’APS.
La maison de la culture et l’Association des jeunes fidèles à Oran ont organisé un concert avec plusieurs poètes, conteurs et nouvellistes, tels qu’Abdelkader Benothmane de Sig (Mascara), Ghani Mohamed de Chlef, Tayeb Moussaoui, Said Tahar Oussama, Ahmed Salah, la poétesse Aida Saadi et le romancier Rouane Cherif d’Oran. Sur scène, des poètes ont alterné en présentant des poèmes en arabe classique et en Melhoun qui louent la lutte du peuple palestinien et les réalisations de la résistance palestinienne contre l’occupant sioniste, tout en condamnant ses atrocités envers les femmes, les enfants et les détenus.
Des conteurs et des écrivains ont également exprimé leur soutien au peuple palestinien inébranlable face à l’agression sioniste qui cherche à l’exterminer et à anéantir son identité.

R.C