La colère des bénéficiaires !

Transfert des devises en Algérie par «Western-Union»

Le transfert des devises vers l’Algérie demeure un véritable «casse-tête» pour les personnes bénéficiaires de l’argent en provenance de l’étranger.Plusieurs ayant reçues des mandats par le bais du système «Western Union» ont laissé éclater leur colère, indiquant qu’ils avaient des difficultés énormes pour retirer leurs argents au niveau des agences «Algérie postes». Nos interlocuteurs ont indiqué que les obstacles crées dans les transactions financières légales, encouragent le recours aux changes des devises sur le marché noir.
En effet, c’est un véritable parcours du combattant pour les Algériens bénéficiaires des mandats transférés à partir de l’étranger par le biais du système «Western-Union». A en croire plusieurs plaignants, l’argent envoyés par leurs proches à partir de l’étranger ne peuvent être retirées que dans plusieurs jours, voire plusieurs semaines dépassant parfois un mois.
Nos interlocuteurs ont raconté leurs déboires vécus au niveau des agences d’Algérie Postes et les moults va- et-vient pour pouvoir retirer le mandat envoyé par le biais de «Western Union». Pourtant ce système international de transaction permet l’envoi de l’argent immédiat en utilisant la carte de crédit ou de débit. Les bénéficiaires peuvent ensuite le retirer en espèces dans l’un des points de vente «Western Union» répartis dans le monde entier. Malheureusement, ce n’est pas le cas en Algérie, ont indiqué nos interlocuteurs qui s’interrogent sur le pourquoi de la chose.
Ecoutons un citoyen qui nous a montré un reçu de «Western-Union» «To Receive Agent Recept». «Alors que j’étais en route vers l’agence d’Algérie Postes à Hydra, pour retirer la somme d’argent envoyée par le système «Western-Union», je n’ai jamais pensé rencontrer des difficultés pour encaisser le mandat. Ma surprise fut grande, lorsque l’agent au guichet m’a fait savoir que par manque de liquidité, je ne pourrais pas recevoir mon argent. Certains bénéficiaires résidant dans la wilaya d’Annaba ont indiqué qu’ils étaient obligés de se déplacer à Jendouba et Tabarka en (Tunisie) à quelques kilomètres des frontières algériennes «Est» pour pouvoir retirer leurs argents. Faute de retirer les mandats en question dans les délais, l’argent bloqué au niveau des agences d’Algérie Postes, sera renvoyé aux expéditeurs, ont indiqué nos interlocuteurs.
Certains bénéficiaires qui avaient des difficultés à retirer l’argent au niveau des agences d’Algérie Postes ont indiqué que cet état de fait pourrait encourager le recours aux méthodes irrégulières et au marché noir des devises. Pour plus d’information à ce sujet, nous avons pris attache avec la direction d’Algérie Postes qui ont indiqué que l’argent envoyée par la voie de «Western Union» sera retiré instantanément au niveau de certaines agences uniquement. La fonctionnaire d’Algérie Postes en question a cependant confirmé que seules des pannes au niveau des réseaux ou des problèmes majeurs pourraient retarder les bénéficiaires à retirer instantanément leurs argents.
Moncef Redha