L’assurance, facteur de résilience et de développement économique

CAAT

La Compagnie algérienne des assurances (CAAT) a organisé à Oran, un séminaire portant sur le thème «L’assurance facteur de résilience et de développement économique». Animé par des dirigeants de la compagnie et des experts en réassurance, cet événement a offert une tribune pour aborder diverses thématiques en lien notamment avec le management des risques et l’optimisation des programmes d’assurance. Nacer Sais, Président- directeur général de la CAAT, a mis en avant dans son intervention l’importance cruciale de l’assurance en tant que levier de croissance. Il a souligné que «l’assurance soutient le développement durable de tous les secteurs économiques pour la réparation des dommages atteignant les patrimoines assurés et stabilise la situation financière des entreprises. Elle constitue un levier de transfert et de formation de capital, essentiel au financement de l’investissement et de l’activité économique en général». Au cours de cette rencontre, les participants ont également échangé sur l’actualité internationale et les dernières évolutions dans le domaine de la réassurance, notamment en ce qui concerne les risques émergents et ceux liés aux changements climatiques. Le Président-directeur général de la Compagnie centrale de réassurance, Bensaidi Abdallah, a pris la parole pour aborder un point crucial sur le rôle de la réassurance dans le soutien de l’industrie de l’assurance.Cet événement a été marqué par un riche débat, répondant non seulement aux besoins légitimes des assurés en matière de formation, mais également à la volonté de la CAAT, en tant qu’assureur de premier plan pour les grands risques et les risques d’entreprise, d’accompagner ses clients dans le domaine de l’assurance et de la gestion des risques, et de développer avec ces derniers un véritable partenariat. Dans un marché fortement concurrentiel, la CAAT a réalisé un chiffre d’affaires de 26,7 milliards DZD, soit 194,7 millions USD, consolidant ainsi sa position en tant que deuxième plus grand assureur de la place. En 2023, la CAAT a augmenté son capital social de 5 milliards DZD (36,7 millions USD), passant de 20 milliards DZD (146,8 millions USD) à 25 milliards DZD (183,4 millions USD). Par ailleurs, l’Agence de notation internationale AM BEST a attribué à la CAAT, au titre de l’exercice 2022 et pour la troisième année consécutive, la notation de solidité financière de B (Satisfaisant) et la notation de crédit émetteur à long terme de « Bb+ » (Satisfaisant), avec des perspectives stables. Cette notation confirme la stabilité et la force bilancielle de la CAAT, qui s’appuie sur une capitalisation ajustée aux risques, dues à une rentabilité moyenne des primes de 24,8% et à un rendement des capitaux propres de 9,7% pour la période de 2018 à 2022.n