Installation d’une commission technique de suivi des projets de développement

Tiaret

Le wali de Tiaret Ali Bouguerra a annoncé, avant-hier, la création d’une commission technique de wilaya dont les missions seront dédiées au suivi, à la coordination et la mise en œuvre des projets au profit de la commune de Tiaret. Ce nouvel organe à caractère plurisectoriel vise à assurer, dans une démarche de complémentarité, l’efficience du suivi des différents projets inscrits et lancés au chef-lieu de la wilaya, a précisé Ali Bouguerra à l’issue d’une rencontre avec les représentants de plus de 100 associations locales. Lors de ce conclave, le premier responsable de l’exécutif de la wilaya de Tiaret, qui a écouté les requêtes et les propositions des représentants du mouvement associatif, relatives au développement local, a expliqué que la commission, qui comprend des directeurs exécutifs des différents secteurs d’activité, se réunira chaque semaine au siège de la commune. Elle aura pour tâches et missions d’identifier les priorités, a indiqué Ali Bouguerra, qui a mis en relief la collégialité de la prise de décision avant la mise en œuvre des opérations qui seront projetés au profit de la commune chef-lieu de wilaya. Le premier responsable de l’exécutif de la wilaya a, en outre, révélé que l’année 2024 sera centrée sur deux axes. Le premier axe ciblera l’aménagement urbain, particulièrement le volet portant sur la réhabilitation des voies de communication, l’éclairage public et la généralisation des panneaux de signalisation, ainsi que l’aménagement et la réhabilitation des 14 espaces verts de la capitale des Hauts-plateaux de l’Ouest. La plantation d’arbres d’ornement le long des axes routiers, tant ceux du réseau intra-muros que celui extra muros, figure également dans la nomenclature des opérations projetées au profit de la ville dans une démarche visant à conférer une belle esthétique à la cité chère au chahid Ali Mâachi. Le second axe portera sur la mise en œuvre d’une vaste opération de réhabilitation devant concerner pas moins de 87 écoles primaires sur les 94 que compte cette collectivité locale, réparties sur les différentes localités qui relèvent de sa tutelle administrative, a précisé la wali. Le coût global de cette opération est estimé à près de 9 millions de dinars, indique-t-on. Par ailleurs, Ali Bouguerra a instruit les responsables de l’exécutif local a veiller à la concrétisation de ces opérations, qui seront lancées dans le but de conférer à la ville de Tiaret un visage d’une cité chef-lieu de wilaya. Dans le but d’assurer les conditions de la réussite de cette démarche, des instructions ont été données au P/APC et au chef de la daïra de Tiaret pour intensifier les rencontres de concertation avec le mouvement associatif local.