L’ASAL célèbre le 6e anniversaire du lancement du satellite Alcomsat-1

Alger

L’Agence spatiale algérienne (ASAL) a célébré, lundi passé à Alger, le 6e anniversaire du lancement du satellite de télécommunications algérien Alcomsat-1, en présence de membres du gouvernement. Ont pris part à la cérémonie de célébration le ministre de la Poste et des Télécommunications, Karim Bibi Triki, le ministre de la Communication, Mohamed Laagab, et le ministre de l’Economie de la connaissance, des Start-up et des Micro-entreprises, Yacine El-Mahdi Oualid, ainsi que la représentante du Premier ministre, Zouina Meslouh.
A cette occasion, le Directeur général de l’ASAL, M. Azzedine Oussedik, a indiqué que l’exploitation d’Alcomsat-1 pendant les 6 années passées a permis «d’assurer la mise en place d’un personnel ingénieur performant qui a gagné en expérience et en maturité dans le contrôle et la maintenance des segments sols», rappelant qu’Alcomsat-1, premier satellite algérien de télécommunications d’une durée de vie de 15 ans, a été lancé le 11 décembre 2017 depuis la Chine.
«Ce facteur humain est l’élément clé du succès de ce programme», s’est-il réjouit, ajoutant que «ceci permet d’aborder l’avenir avec sérénité, notamment vers la perspective de la préparation du 2e satellite de télécommunications Alcomsat-2».
Il a déclaré que l’ASAL est «actuellement en discussions techniques avancées» avec ses partenaires du ministère de la Communication «pour donner une plus grande attractivité à la position géostationnaire orbitale d’Alcomsat-1 et faire de ce satellite un pôle de télédiffusion de multitude de chaines TV et Radio sachant qu’aujourd’hui, seules les chaines nationales publiques ou privées sont diffusées via Alcomsat-1».
De son côté, le ministre de la Poste et des Télécommunications a exprimé la fierté de l’Algérie «pour l’avancée technologique importante réalisée en adoptant et en contrôlant les technologies spatiales».
Il a salué «la valeur ajoutée apportée par les différents services fournis par Alcomsat-1 dans divers domaines, dont les télécommunications, ajoutant qu’Algérie Télécom satellite exploite 70% de ses besoins en bande passante satellitaires et plus de 1550 stations VSAT, grâce à une coopération et une coordination étroite avec l’ASAL».