Une enveloppe financière pour régler le problème d’ensablement

Port de pêche de Sidi Lakhdar à Mostaganem

Le wali de Mostaganem, Ahmed Boudouh, a fait savoir qu’une enveloppe financière sera prochainement débloquée pour résoudre le problème d’ensablement du port de pêche de Sidi Lakhdar, a-t-on appris du cabinet du wali de Mostaganem. En effet, l’ensablement des ports de pêche n’est pas nouveau.

Nombre de ces infrastructures économiques subissent ce phénomène naturel qui, à la longue, finit par obstruer la passe et interdire ainsi l’accès à la darse. Seuls les petits métiers s’en sortent, à l’inverse des chalutiers et des sardiniers qui nécessitent une certaine profondeur d’eau pour y accéder. A Petit Port, dans la wilaya de Mostaganem, les pêcheurs n’ont eu de cesse de soulever le problème aux autorités compétentes afin que soient engagés des travaux de dragage et d’érection d’un système de protection du port contre l’ensablement. Des solutions techniques certes coûteuses mais indispensables pour maintenir le port en activité. C’est ainsi que le wali de Mostaganem Ahmed Boudouh a effectué en visite en fin de semaine audit petit port pour répondre aux préoccupations urgentes des pêcheurs locaux face à l’ensablement persistant menaçant leur activité séculaire, a indiqué un communiqué de la wilaya. Il a entamé sa visite par l’infrastructure du port de Sidi Lakhdar, qui a une capacité d’accueillir de 260 embarcations (navires) par jour, mais qui ne fournit actuellement que 50, un déclin «dramatique» attribué aux difficultés d’accès dues à l’accumulation de sable et de sédiments. En réponse à ces défis, Boudouh a annoncé «un plan d’investissement sectoriel massif de 60 milliards de centimes». Ce programme ciblera le dragage du petit port de Sidi Lakhdar et du port de Salamandre, «une initiative cruciale pour dégager le sable qui paralyse l’industrie de la pêche locale». Le wali a donné instruction, à l’entreprise qui réalise le projet, soit Cosider canalisation, d’accélérer la cadence des travaux pour que le site exploite ses potentialités maximales. Le wali a mis l’accent quant au respect des lois et règlements relatives à la protection de l’environnement lors de l’opération de désensablement.

N.Malik