Al-Jazeera soumet l’affaire à la Cour pénale internationale

Assassinat de Samer Abu Daqqa

La chaîne de télévision qatarie Al-Jazira a annoncé avoir soumis à la Cour pénale internationale (CPI) un dossier incriminant l’armée israélienne pour la mort de son journaliste Samer Abu Daqqa.
Dans un communiqué, al-Jazeera a affirmé avoir formé une équipe composée d’experts juridiques qui lui est affiliée pour préparer le dossier de l’assassinat d’Abu Daqqa.
«Le dossier judiciaire comprendra des attaques répétées contre les équipes du média qatari travaillant dans les territoires palestiniens», a précisé al-Jazeera.
Vendredi, le journaliste d’Al Jazeera a succombé à ses blessures dans un bombardement israélien qui a visé son domicile et l’équipe de la chaîne qui couvrait les événements, en plus de la mort de 3 membres de la Défense Civile dans la ville de Khan Younès.
Abu Daqqa et le correspondant d’Al Jazeera, Wael Al-Dahdouh, ont été blessés par des éclats d’obus lors d’un bombardement israélien visant Khan Younès. Selon les correspondants d’Al Jazeera, Abu Daqqa «a continué à saigner pendant plus de 5 heures parce que les ambulances n’étaient pas en mesure d’atteindre l’endroit où il a été blessé en raison de la poursuite des bombardements».
Des témoins oculaires ont expliqué au correspondant d’Anadolu qu’Al-Dahdouh avait été blessé à la main, à l’épaule et à l’abdomen par des fragments d’un missile lancé par un drone lorsque l’armée israélienne visait les environs d’une école dans le centre de Khan Younès, tandis que des sources médicales ont décrit sa blessure comme modérée.
Des témoins ont déclaré que les ambulances n’étaient pas en mesure de transporter Abu Daqqa en raison de l’artillerie et des bombardements aériens sur la zone. L’assassinat du photographe Abu Daqqa porte à 90 le nombre de journalistes tués pendant la guerre israélienne dans la Bande de Gaza depuis le 7 octobre. Israël soumet la Bande de Gaza à un pilonnage aérien et terrestre, y impose un siège et y mène une offensive terrestre meurtrière, en représailles à une attaque transfrontalière lancée, le 7 octobre, par le mouvement de résistance palestinien, Hamas.