mise en exergue des contributions de romanciers et poètes algériens à la promotion de la langue arabe

Mascara

Les participants à une conférence sur «l’arabe, langue de poésie et d’arts», organisée samedi à Mascara, ont mis en exergue les contributions de romanciers et poètes algériens à la promotion de la langue arabe.
L’universitaire Boussekrine Medjahed de l’université «Mustapha Stambouli» de Mascara a affirmé que l’Algérie recèle d’écrivains et poètes ayant contribué à la promotion de la langue arabe en lui accordant une grande importance dont notamment le romancier, poète et fondateur de l’Etat algérien moderne, l’Emir Abdelkader dont les ouvrages et poèmes sont étudiés par des chercheurs et spécialistes de la langue arabe.
Le même conférencier a souligné que les écrivains de l’âge moderne dont Abdelhamid Benhedouga et Tahar Ouattar ont contribué à enrichir la littérature arabe.
De son côté, le professeur Baabaa Othmane de la même université a mis en avant les apports d’écrivains algériens à la linguistique, la critique et les sciences dans la promotion des sciences de la langue arabe, avec une ampleur atteignant l’Orient arabe, dont le plus en vue est le pionnier de la littérature algérienne moderne, feu Abdelmalek Mortad, qui a enrichi la bibliothèque algérienne et arabe de livres de critique littéraire et de littérature comparée.
Le professeur Ahmed Sarsar de l’université de Mascara, a évoqué, pour sa part, les efforts déployés par l’Etat dans le domaine de la promotion de la langue arabe en Algérie dont ceux de création d’instances et fondations qui prennent en charge la langue arabe, à l’instar du Haut conseil de la langue arabe (HCLA), en plus de la généralisation de l’utilisation de la langue arabe dans les administrations et organismes publics.
Cette conférence a été organisée à l’initiative de la bibliothèque principale de lecture publique «Dr Yahia Bouaziz» de Mascara, en coordination avec les bureaux de wilaya de la Maison «El Hikma» de la pensée, de la littérature et des arts et de l’Union des écrivains Algériens, ainsi que l’annexe de wilaya de la Maison algérienne de la poésie, dans le cadre de la célébration de la journée internationale de la langue arabe, et ce en présence de professeurs, chercheurs, écrivains et poètes de la wilaya.