2023, année de relance des travaux du projet de modernisation de la ligne ferroviaire minière

Est du pays

L’année 2023 a connu une relance des travaux du projet de doublement, de rénovation, de modernisation et d’électrification de la ligne ferroviaire minière de transport du phosphate de Bled El Hadba (Tébessa) traversant quatre wilayas de l’Est : Tébessa, Souk Ahras, Skikda et Annaba sur 388 km.

La partie située dans la wilaya de Tébessa de cette ligne ferroviaire et reliant sur 177 km djebel El Onk à Oued Kebrit aux limites de la wilaya de Souk Ahras avance à un rythme satisfaisant avec un taux d’avancement des travaux de 83,6%, a affirmé à l’APS le wali de Tébessa Saïd Khelil.
Le chef de l’exécutif local a assuré que les trois chantiers de ce projet structurant sont en cours de renforcement pour parachever les travaux restants et en permettre la réception au cours du premier trimestre de l’année prochaine.
Appelée à ouvrir des perspectives prometteuses de développement économique de la wilaya dès son entrée en phase opérationnelle en 2024, cette ligne permettra le transport de 10 millions tonnes de phosphate par an des deux mines de djebel El Onk et Bled El Hadba (extrême Sud de Tébessa) vers les complexes et usines de traitement des wilayas de Tébessa, Souk Ahras et Skikda, avant son exportation depuis le port d’Annaba, a souligné le même responsable.
Cette ligne a été renforcée de 12 stations de transport de voyageurs, de marchandises et de produits miniers, a relevé M. Khelil.
Dans le même contexte, les chantiers de modernisation, doublement et de correction du projet de tronçon de cette ligne entre Bouchegouf (Guelma) et le port d’Annaba sur 54 km, sont étroitement suivis par les autorités locales en vue de sa réception dans les délais fixés à 30 mois courant depuis août dernier, date de son lancement.
Ce tronçon est l’un des quatre composants de cette ligne minière s’étendant sur 388 km à l’Est du pays, selon la fiche technique de l’Agence nationale d’études et de suivi de la réalisation des investissements ferroviaires (ANESRIF). Ce tronçon, confié à un conglomérat d’entreprises dirigées par le groupe public Cosider, comprend la réalisation de plusieurs ouvrages d’art dont trois grands ponts de 320 mètres, deux tunnels de 1.850 mètres de long et 30 ponts routiers, selon la fiche technique.
L’APS a constaté, lors des différentes visites de la wali de Guelma, Houria Aggoune, le suivi des travaux de ce tronçon, la mobilisation de toutes les conditions pour le bon déroulement des chantiers et la levée des éventuelles entraves.
Le projet connaît des opérations de libération du tracé et passages, de transfert des divers réseaux et l’ouverture de la galerie de passage du chemin de fer entre les frontières de la commune de Bouchegouf (Guelma) jusqu’à la limite de la commune de Chihani (wilaya d’El Tarf), outre l’opération d’expropriation pour cause d’utilité publique et d’indemnisation des propriétaires de biens et exploitations agricoles.
Les représentants des entreprises de réalisation ont fait part au wali, lors de sa dernière visite de terrain, du prochain passage au système de travail 3×8 pour hâter la cadence des travaux au niveau des chantiers des tunnels et ponts. Il est attendu le lancement prochain du tronçon du projet dans les wilayas de Souk Ahras, Annaba et Skikda.

Projet à perspectives socioéconomiques prometteuses
Outre le transport annuel de 10 millions tonnes de phosphate de Bled El Hadba, le projet ouvrira, à terme, des perspectives économiques prometteuses pour Tébessa et renforcera le transport ferroviaire de voyageurs et de marchandises dans plusieurs wilayas de l’Est du pays.
Le projet assurera, en outre, des revenus annuels de deux milliards de dollars issus de l’extraction du phosphate brut de la mine de Bled El Hadba, son traitement et son exportation vers les marchés internationaux dans le cadre d’un partenariat algéro-chinois.
Cette ligne minière favorisera aussi le développement des localités frontalières par la création de plus de 14.000 emplois au profit des habitants des wilayas concernées ainsi que l’extension et la diversification des activités économiques et commerciales à l’échelle locale et nationale.