Préparation du Plan de lutte contre les incendies de forêts

Le ministère de l’Agriculture et du Développement rural a commencé la préparation du Plan national de prévention et de lutte contre les incendies pour 2024, en mettant en avant l’importance de la numérisation intégrale du système d’intervention. Le ministre Youcef Cherfa a donné des instructions dans ce sens. Lors d’une réunion avec des cadres du domaine, au siège de la Direction générale des forêts (DGF), il a souligné l’impératif de «recenser les moyens matériels et humains nécessaires à la préparation du plan national et parachever le programme d’ouverture de pistes et de tranchées pare-feu». Pour agir avant le mois de mai 2024, il sera procédé «dans les plus brefs délais» et en coordination avec les secteurs ministériels concernés à l’installation d’une commission nationale chargée de la protection des forêts.

Dans ce cadre, le ministre de l’Agriculture et du Développement rural a salué «le rôle pivot» de l’Armée nationale populaire (ANP), à travers la fourniture des moyens d’intervention aérienne qui ont «prouvé leur efficacité», ainsi que les moyens mobilisés par la Protection civile. Il a mis en avant les mesures prises par l’Etat, pour le dégel des programmes relevant du secteur des Forêts, comprenant 13 opérations avec une enveloppe financière d’environ 2,5 milliards DA, en sus du nouveau programme de 2023 d’un montant de plus de 8.3 milliards DA, et le programme de 2024 de près de 8,6 milliards DA. Youcef Cherfa a appelé à entamer l’opération de recensement et d’équipement des points d’eau, en sus de l’élaboration d’une carte numérique sur les sites de ces points et la concrétisation du programme de réhabilitation et de restauration des paysages forestiers dégradés au niveau de 39 wilayas, tout en fixant le délai de mise en œuvre de l’ensemble des programmes tracés pour le mois d’avril 2024.

Le ministre a également mis en avant l’importance de recourir aux nouvelles technologies permettant de définir les surfaces et de détecter les foyers d’incendies à l’instar des satellites et des drones, via la numérisation intégrale du système d’intervention, et en associant les organismes et administrations concernés, mais aussi les Start-ups.
«Nous sommes appelés à adopter une méthode de travail efficace inspirée des expériences précédentes en la matière, avec la prise de décisions proactives en vue d’améliorer le système de prévention, le cas échéant», a-t-il soutenu. Les travaux forestiers précoces, poursuit le ministre, sont également importants et permettent d’éviter les feux de forêt et les pertes humaines et matérielles, outre la sensibilisation et l’association de la société civile à toutes les étapes de la campagne de prévention et de lutte contre les incendies.
L. A.