Joe Biden : «Poutine veut anéantir l’Ukraine et soumettre son peuple»

Guerre en Ukraine

Le président américain Joe Biden a déclaré dans un message adressé à la Russie, ce mois de janvier 2024, que les forces militaires américaines pourraient entrer en conflit direct avec la Russie si l’Ukraine perdait la guerre.Selon ses propos cités par la télévision américaine « le président russe Vladimir Poutine cherche à anéantir l’Ukraine et à soumettre son peuple. Il faut l’arrêter », a-t-il dit. Ceci vient après les nouvelles frappes aériennes russes contre l’Ukraine, ciblant les installations militaires ukrainiennes dans le sud, l’ouest et l’est du pays, causant de lourds dégâts sur plusieurs sites. Les frappes aériennes de la Russie ont eu lieu alors que le Congrès américain est toujours dans l’impasse quant à la poursuite du soutien militaire à Kiev dans le cadre de la guerre par procuration menée par les États-Unis et les pays occidentaux contre les troupes russes dans le Donbas, qui entrera dans sa troisième année à la fin du mois de février 2024. Biden a déclaré que les dernières frappes aériennes russes sur l’Ukraine montraient que les dirigeants russes maintenaient une détermination inébranlable à atteindre l’objectif qu’ils s’étaient fixé en Ukraine. « C’est un rappel brutal au monde qu’après près de deux ans de cette guerre dévastatrice, l’objectif de Poutine reste inchangé. » Soulignant que les Russes avaient utilisé des drones et des missiles, y compris ceux à capacité hypersonique, pour la dernière frappe. Le président américain a appelé le Congrès à fournir une aide militaire supplémentaire à l’Ukraine, soulignant que Kiev utilisait les systèmes de défense aérienne des Américains et de leurs alliés pour tenter de se défendre contre les lourdes frappes aériennes russes. « À moins que le Congrès ne prenne des mesures urgentes au cours de la nouvelle année, nous ne pourrons pas continuer à envoyer les armes et les systèmes de défense aérienne vitaux dont l’Ukraine a besoin pour protéger sa population. Le Congrès doit intensifier ses efforts et agir sans plus tarder », a insisté Biden. Les États-Unis ont déjà livré plusieurs énormes cargaisons d’armes et de munitions à Kiev pour mener la guerre contre la Russie, mais en vain. En décembre dernier le président ukrainien Volodymyr Zelensky s’est rendu à Washington pour demander au Congrès d’approuver la fourniture de davantage d’armes et de munitions aux forces de Kiev. Zelensky a remercié Biden, le Congrès et le peuple américain pour le dernier programme d’aide militaire de 250 millions de dollars pour son pays. « Des missiles et composants de défense aérienne supplémentaires, des armes antichar, des munitions, des équipements de déminage et d’autres équipements couvriront les besoins les plus urgents de l’Ukraine », a déclaré Zelensky dans un communiqué publié sur X. Zelensky a rappelé que Washington avait fourni à Kiev 34 paquets d’aide militaire d’une valeur de plus de 24 milliards de dollars en 2023. Il a ajouté que ces paquets comprenaient des systèmes de défense aérienne Patriot, des chars Abrams, des véhicules blindés, des systèmes de missiles tactiques ATACMS, des obus d’artillerie, ainsi que des équipements de déminage et autres équipements militaires. Le président ukrainien a également souligné qu’une décision historique avait été prise de fournir à l’Ukraine des avions de combat F-16 et que l’Ukraine serait toujours reconnaissante pour tout ce soutien, a-t-il affirmé à la presse. Depuis le début de la guerre, les États-Unis ont dirigé une coalition occidentale qui a envoyé des dizaines de milliards de dollars d’armes et de munitions à Kiev. Moscou a mis en garde à plusieurs reprises les dirigeants occidentaux contre la poursuite des livraisons d’armes et de munitions à l’Ukraine, soulignant que de telles mesures n’empêcheront pas les troupes russes de défendre leurs objectifs et qu’armer Kiev ne ferait que prolonger la guerre.
Oki Faouzi