Veiller à réunir des données réelles et authentiques

Deuxième phase du recensement économique des entreprises productives

Le ministre du Commerce et de la Promotion des exportations, Tayeb Zitouni, a insisté, avant-hier samedi, sur la nécessité de recenser toutes les capacités productives et de veiller à réunir des données réelles et authentiques, lesquelles seront soumises au Gouvernement pour son adoption dans la prise de décision.
Dévoilant, au passage, la date de lancement de la deuxième phase du recensement économique des entreprises productives, a indiqué un communiqué du ministère du Commerce et de la Promotion des exportations. «L’opération a débuté hier dimanche et prendra fin en juin 2024», a-t-il dit, faisant savoir qu’une évaluation périodique du taux d’avancement de l’opération se fera chaque mois.
Tayeb Zitouni qui a présidé une réunion nationale consacrée à l’évaluation des performances des cadres des services extérieurs et centraux, aux préparatifs pour le mois de Ramadhan et à la feuille de route du secteur pour l’année en cours, a instruit les cadres du secteur au sujet de l’approvisionnement des marchés à l’effet, a poursuivi la même source, de finaliser le plan national de distribution, préconisant la mention des prix structurels de chaque produit, avant la fin du mois de janvier en cours. Soulignant, au passage, la nécessité d’élaborer un plan national du réseau de distribution des produits de large consommation, avec la mention des prix appliqués pour chaque produit à tous les niveaux (producteur ou importateur, distributeur, commerçants de gros ou de détails), et ce, avant le 15 février 2024.
Le ministre du Commerce et de la Promotion des exportations a également instruit les directeurs de wilayas de se doter d’un registre portant la liste des distributeurs de tous les produits de large consommation avec leurs coordonnés, en sus de suivre le circuit de distribution et le niveau des stocks pour chaque produit.
Mais aussi, a fait remarquer la même source, le suivi rigoureux sur le terrain de l’opération de distribution des viandes importées et le respect du prix fixé par l’Etat (1.200 DA), outre le suivi de la traçabilité des produits et des structures du prix, de l’importateur jusqu’au boucher.
S’agissant des préparatifs du mois de Ramadhan, le ministre, a ajouté la même source, a donné des instructions pour entamer l’opération, avec la mise en place d’un programme d’approvisionnement propre à chaque wilaya et définir les ressources d’approvisionnement et leur emplacement. Insistant, au passage, sur l’élaboration du programme des expositions de proximité dédiées au mois de Ramadhan, au moins 15 jours avant le début du mois sacré, et ce, en coordination avec les walis et les chambres de Commerce pour attirer le plus grand nombre possible de commerçants, avec l’organisation d’expositions à travers toutes les wilayas pour la vente au rabais.
Pour ce qui est des opérations de distribution du ‘’colis du Ramadhan’’, a noté la même source, le ministre du Commerce et de la Promotion des exportations a mis en avant la nécessité d’être en coordination avec les directions de la Solidarité nationale et les associations, pour les encadrer. Et, a ajouté le communiqué du département de Tayeb Zitouni, éviter toute perturbation d’approvisionnement en produits prisés durant le mois de Ramadhan.
Enfin, s’agissant du contrôle, le ministre a rappelé la mise en place d’un programme de contrôle périodique, pour suivre les documents de domiciliation bancaire pour l’importation, délivrés par le ministère du Commerce, concernant les opération d’importation pour la revente en l’état, avec l’analyse des composantes du prix appliqué de l’importateur au vendeur, et ce, afin de mettre fin à tout déséquilibre des prix et le stockage des produits aux fins de monopolisation. Instruisant les cadres du secteur à l’effet d’entamer la modernisation de l’arsenal juridique encadrant le travail de contrôle et l’approvisionnement du marché pour répondre aux exigences du marché et des transformations économiques actuelles. Rabah Mokhtari