Le tueur silencieux sévit malgré les nombreuses opérations anticipatives

Plan de Sonelgaz, opérations du Commerce et interventions des pompiers

Le 2 décembre 2023, le Groupe Sonelgaz avait rendu public un communiqué officiel dans lequel la société nationale de l’électricité et du gaz avait annoncé l’entrée en vigueur de la deuxième phase de la grande opération d’installation, à titre gracieux, des détecteurs de monoxyde de carbone dans chaque foyer et au niveau national comme l’avait recommandé auparavant le Président Tebboune.Un mois après, la Direction générale du contrôle économique et de la répression des fraudes au niveau du ministère du Commerce avait, pour sa part, annoncé le retrait de 10.000 détecteurs de monoxyde de carbone défaillants sur le marché national. Malgré ces opérations anticipatives, le nombre des victimes du tueur silencieux continuent à tomber l’une après l’autre.
A peine deux semaines depuis le début de la saison de l’hiver, le compteur des victimes intoxiquées par le monoxyde de carbone a grimpé d’un seul coup. Il ne se passe pas un jour sans que de nouveaux cas d’asphyxie de personnes ne soient signalés par la Direction générale de la Protection civile et ce, à travers des bulletins d’information spéciaux. Le tueur silencieux qui se dégage depuis des chauffes-bains ou encore des chauffages mal entretenus ou carrément défaillants sinon des détecteurs de monoxyde de carbone non-conformes à l’utilisation, a fait de nouvelles victimes et la barre des 100 personnes asphyxiées a été dépassée et de loin.
Cela arrive au moment où la Direction générale du contrôle économique et de la répression des fraudes au niveau du ministère du Commerce et de la Promotion des exportations, avait procédé, il y a quelques jours seulement, au retrait de plus de 10.000 détecteurs de monoxyde de carbone non-conformes aux normes de sécurité sur le marché national. Une opération de grande envergure dont l’objectif est d’anticiper et prévenir à la fois de nouveaux drames dans les foyers et sauver des vies potentielles.
Invité, il y a quelques jours seulement par la Radio algérienne, le directeur général du contrôle économique et de la répression des fraudes auprès du ministère du Commerce, en l’occurrence
Mohamed Mezghache avait indiqué que dans le cadre de la préservation de la sécurité des citoyens, le ministère a retiré du marché national, depuis le début de la saison hivernale, plus de 10.000 détecteurs de monoxyde de carbone représentant 13 marques d’appareils de chauffage, non-conformes aux normes de sécurité. «Cette opération est menée par les agents de contrôle au niveau de toutes les directions du Commerce et de la Promotion des exportations, après avoir effectué des tests au niveau de leurs laboratoires de contrôle de qualité, ayant révélé la non-conformité de certaines marques aux normes de sécurité en vigueur», avait fait état le représentant du ministère du Commerce. D’autre part, et concernant le Groupe Sonelgaz qui est chargé, voilà un an déjà, par le président de la République, Abdelmadjid Tebboune de procéder à l’installation de deux détecteurs de monoxyde de carbone dans chaque foyer et au niveau national, ce plan d’opération de grande envergure n’a toujours pas été réalisée, «il est à sa seconde phase, après l’achèvement de la première opération aux niveaux de 21 wilayas des Hauts-Plateaux», avait annoncé, le 2 décembre 2023, la société nationale de l’électricité et du gaz à travers un communiqué.
En effet, en début du mois de décembre 2023, le Groupe Sonelgaz avait rendu public un communiqué officiel, annonçant le lancement, voire l’entrée en vigueur de la deuxième phase de la grande opération d’installation, à titre gracieux, des détecteurs de monoxyde de carbone dans chaque foyer et au niveau national comme l’avait recommandé auparavant le Président Tebboune. «En application des instructions des hautes autorités du pays, visant à réduire les accidents d’asphyxie par le monoxyde de carbone, Sonelgaz entame la deuxième phase de l’opération d’approvisionnement à titre gracieux des foyers des clients en détecteurs de monoxyde de carbone, qui touchera cette fois toutes les wilayas du pays», avait précisé la même source, rappelant que la première étape, lancée en avril 2023 avait concerné 21 wilayas des Hauts-Plateaux. Cette opération, conduite par les services de la société, consiste à «doter et à équiper de deux détecteurs de monoxyde de carbone chaque foyer, et ce, après l’inspection des installations intérieures du client, en vue de vérifier leur conformité aux standards de sécurité, selon un programme qui sera communiqué à travers les affiches dans les quartiers concernés et les différents moyens de communication disponibles», avait souligné le Groupe Sonelgaz le 2 décembre 2023.
Sofiane Abi