Nouvel An amazigh à Batna Le e-marketing pour la commercialisation des produits de l’artisanat

 

La Chambre de l’artisanat et des métiers (CAM) de Batna a lancé, à l’occasion de la célébration du Nouvel An amazigh 2974 (Yennayer), une expérience pilote portant sur le e-marketing en vue de commercialiser les produits de l’artisanat traditionnel et d’en faire la promotion sur internet. Cette initiative, annoncée par le directeur de la CAM, El Ayech Karaba en marge d’un Salon national de l’artisanat qui a débuté le 30 décembre dernier pour se poursuivre jusqu’au 15 janvier, actuellement «en cours de finalisation», permettra l’ouverture d’espaces électroniques permanents pour les artisans, des divers domaines, afin de présenter et de commercialiser leurs produits grâce à une application spéciale que la CAM mettra à leur disposition «fin janvier 2024 au plus tard». L’expérience concernera, dans une première phase, 43 artisans sur les 70 de différentes wilayas qui participent au salon national organisé par la CAM en célébration du Nouvel An amazigh, a précisé le même responsable. A cette occasion, a-t-il ajouté, une formation gratuite à l’e-marketing a été organisée à l’Ecole de formation et de perfectionnement située dans l’enceinte de la Maison de l’artisanat (place de la Liberté, dans le centre de Batna), sanctionnée par la délivrance d’un certificat au profit du premier groupe de 43 artisans. Un spécialiste du domaine a encadré cette formation, concentrée sur les méthodes d’accéder à l’application et de l’utiliser pour la commercialisation des produits ouvragés par les artisans, a encore indiqué M. Karaba. La plupart des bénéficiaires de cette formation, parmi lesquels Salem Ladoui, de la wilaya de Tizi-Ouzou, spécialisé dans la fabrication de bijoux traditionnels en argent et en corail, et Amira Khantala, artisane de Batna, spécialisée dans la fabrication de savon avec des ingrédients naturels, ont salué l’initiative qui vise à promouvoir le produit traditionnel et à permettre aux artisans de se doter des mécanismes modernes de commercialisation et de promotion. Les artisans, venus de 15 wilayas des différentes régions du pays, faisant part de leur admiration devant cette «nouveauté» (le e-marketing) apportée par le salon de Yennayer à Batna, ont estimé que cette expérience encadrée par la CAM de Batna leur ouvrira de nouvelles perspectives de commercialisation de leur savoir-faire, apprécié comme en témoigne l’engouement des habitants de la capitale des Aurès pour le salon. Ce dernier se caractérise par la grande diversité des produits exposés, tels que les habits traditionnels, les objets de décoration et autres ustensiles en porterie ou en bois, les confiseries «maison», les pâtes traditionnelles, les objets d’art, l’eau de rose distillée selon des coutumes ancestrales, les épices indispensables pour la préparation de certains mets traditionnels, les produits cosmétiques naturels et autres. L’événement, qui «sent» à plein nez l’odeur de Yennayer (appelé localement Yennar) se tient, ce qui est inédit, sur la Place de la Liberté, dans le centre de Batna, où 30 grandes tentes ont été installées juste en face de la Maison de l’artisanat, suscitant un surcroît d’affluence.