La Chaine II de la Radio algérienne au cœur de la célébration

Yennayer 2974

La Chaine II de la Radio algérienne a organisé, jeudi à son siège d’Alger, un plateau-conférence dédié à la célébration de «Yennayer 2974», animé par des universitaires-chercheurs et des producteurs d’émissions en Tamazight, qui ont abordé différentes thématiques en lien avec les symboles et les enseignements de ce premier jour du calendrier agraire amazigh. Organisée à l’Auditorium Aissa Messaoudi de la Radio algérienne sous le thème, «Yennayer, repère de l’identité nationale et support à une stratégie durable», cette émission retransmise de 10h00 à 12h00 en temps réel sur les ondes de la Chaine II et des 27 chaines de radios régionales, a été ouverte par le directeur général de la Radio algérienne, Mohamed Baghali qui a prononcé une courte allocution, durant laquelle il a d’abord adressé, au nom de tous les travailleurs de la Radio algérienne, ses pieuses pensées au peuple palestinien qui continue à subir à Ghaza la barbarie terroriste et criminelle de l’armée sioniste, pour rappeler ensuite, la dimension symbolique de Yennayer, «une fête nationale qui rassemble dans une Algérie unie et unifiée». Conjointement animé en alternance par Djamila Louani en Kabyle et Lamia Sakri en Chaoui, le plateau de l’émission a notamment accueilli, la professeure-philosophe, chercheure en anthropologie culturelle, Ouiza Galleze, qui a communiqué sur «Les valeurs de Yennayer et leur contribution dans le fondement de la famille», le professeur-chercheur dans le patrimoine, Nouh Mohammedi, sur «La symbolique de Yennayer chez les tribus de Dahra», la chercheure doctorante en sociologie de la religion, Imène Kaci-Moussa sur «La symbolique de Yennayer dans la société mozabite».
Autres intervenants, les producteurs d’émissions culturelles sur les ondes de la Chaine II dans différentes variantes du Tamazight, Aissa Boudraâ, Tahar Ahad, ainsi que la Cheffe de service de la Conservation des Forêts de Tipaza, Ourida Darib, ont, quant à eux, communiqué respectivement sur, «Yennayer, savoir et expérience ancestrale», «Exposé sur le patrimoine matériel et immatériel existant dans le grand Sud algérien» et «La femme rurale, une consolidation de la relation de Yennayer à la terre».
Par ailleurs, une exposition d’industrie artisanale: tapisseries, vannerie, huilerie, produits cosmétiques naturels et autres, a également été organisée au niveau du hall de l’Auditorium Aissa Messaoudi de la Radio algérienne, rassemblant nombre d’exposants venus de plusieurs villes d’Algérie. R.C.