Régularisation de la situation de près de 5.000 biens wakfs

Affaires religieuses

Le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs,
M. Youcef Belmehdi, a fait état, samedi à Alger, de la régularisation de la situation de près de 5 000 biens wakfs sur un total de plus de 14 500 biens wakfs récupérés. S’exprimant à l’ouverture des travaux d’un séminaire de formation des responsables chargés de la gestion, de l’administration et de l’encadrement des activités de l’Office national des Wakfs et de la Zakat, le ministre a fait savoir que «sur 14 500 biens wakfs récupérés, la situation juridique et administrative de près de 5 000 biens wakfs a été régularisée», notant que «l’opération est toujours en cours». Il a assuré, dans ce contexte, que «les efforts visant à récupérer et à numériser les biens wakfs en Algérie se poursuivront», soulignant que «l’identification de toutes les assiettes foncières wakfs permettra de déterminer et de contrôler les investissements possibles à l’avenir». Dans son allocution devant les participants à ce séminaire, le ministre a évoqué l’axe sur «l’investissement dans les biens wakfs et leur prise en charge par tous les moyens possibles», affirmant que l’Office national des Wakfs et de la Zakat «assume de grandes responsabilités pour atteindre cet objectif, en sus de son rôle dans le développement de ces biens». M. Belmehdi a estimé que les wakfs, qui «ont contribué autrefois à la préservation de l’identité nationale, peuvent aujourd’hui contribuer à la réalisation du développement durable dans le pays, conformément à la vision stratégique du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune». Il a relevé également que la loi sur les wakfs qui sera présentée ultérieurement au Gouvernement, fera «la différence en matière de législation dans ce domaine, d’autant qu’elle n’a pas été modifiée depuis 1991». Le ministre a aussi souligné l’impératif «d’utiliser les biens wakfs comme levier pour l’investissement en Algérie à travers la création de nouveaux emplois, la création de la richesse et la contribution au développement local».n