Une véritable dynamique à la cité universitaire d’Oran

Création de Start-ups et projets innovants

Les établissements de l’enseignement supérieur de la cité universitaire d’Oran enregistrent une dynamique, à la faveur de la mise en œuvre de l’arrêté ministériel 12-75 portant reconversion des mémoires de fin d’études des étudiants en Start-ups et projets innovants ouverts totalement sur l’économie locale et nationale.En application de cet arrêté ministériel, différents établissements composant la cité universitaire d’Oran ont œuvré, durant l’année 2022-2023, à intensifier les opérations de sensibilisation sur cet arrêté, qui aborde une nouvelle approche permettant à l’université de jouer un autre rôle autre que l’enseignement et la recherche scientifique, avec une vision prospective vers un avenir d’entreprenariat et d’intelligence artificielle. Selon le directeur de la Conférence régionale des universités de l’Ouest, Dr Ahmed Chaâlal, l’université a connu «une véritable dynamique de reconversion, passant d’un établissement, dont la mission est de délivrer des diplômes universitaires aux étudiants à la recherche d’un emploi en une pépinière de base de production des compétences universitaires et transformer des idées innovantes en projets innovants et en projets de micro-entreprises et startups». En plus de ses missions éducatives, cette université s’est préoccupée de la recherche scientifique et de la valorisation de ses résultats, en plus d’être liée à la vie économique en tant qu’université productive, qu’elle soit liée aux produits innovants ou aux services qu’elle rend à la société, a ajouté le même responsable. A la cité universitaire d’Oran, qui comprend huit établissements universitaires, 149 thèses de fin d’études en cycle Master ont été présentés durant cette période dans le cadre de la décision 12-75 en vue de réaliser des projets innovants ou de créer des micro-entreprises et des startups. Il s’agit de 37 projets inscrits pour l’université d’Oran 1 «Ahmed Ben Bella», 24 pour l’Ecole nationale polytechnique d’Oran «Maurice Audin», 21 pour l’Ecole supérieure d’économie, 18 pour l’université des Sciences et de la Technologies «Mohamed Boudiaf», 17 pour l’université d’Oran2 «Mohamed Benahmed», 15 pour l’Ecole supérieure des sciences biologiques d’Oran et 14 pour l’Ecole supérieure d’ingénieurs électriques et énergétiques d’Oran.n