Les jeunes incités à acheter des parts sociales et s’impliquer dans la gestion des caisses régionales

CNMA

La Caisse nationale de mutualité agricole (CNMA) a appelé, avant-hier dimanche dans un communiqué, les jeunes à acheter des parts sociales de la compagnie et à s’impliquer dans la gestion de ses caisses régionales.
«Dans le but de diversifier sa base, la CNMA encourage les jeunes à acheter des parts sociales et les incite à s’impliquer dans la gestion des caisses régionales en postulant comme candidat aux élections des conseils d’administration et par la même défendre leurs droits sur le terrain et augmenter le taux de pénétration du marché des assurances agricoles qui reste encore très faible, indique un communiqué de la CNMA.
«Cette nouveauté est sans nul doute un atout considérable pour les caisses régionales afin d’une part, se rapprocher des jeunes et d’autre part, de les sensibiliser et de les inciter à assurer leurs biens pour mieux protéger leurs revenus», explique la même source.
Dans ce sens, la CNMA a assuré être décidée à mettre en œuvre tous ses moyens, son savoir-faire et son expérience pour encourager et accompagner ses sociétaires, qui rejoindront cette corporation dans le but d’apporter plus de changements avec une optique basée sur la modernisation des moyens de production et les nouvelles technologies notamment dans la branche agricole afin d’améliorer la production et la productivité et participer au développement économique du pays, pour la pérennité de l’activité des agriculteurs et des familles productrices et ainsi assurer la sécurité alimentaire du pays.
«Aujourd’hui, malgré la modernisation de sa politique de gestion, la mutualité agricole est sur le terrain pour perdurer ses valeurs mutualistes en invitant les visiteurs à adhérer au capital social des caisses régionales et en leur inculquant la notion de mutualisme basée sur la responsabilité et en donnant des informations pertinentes pour mesurer le degré d’importance et de responsabilité que confère la position d’élu», précise encore le communiqué publié à l’occasion du nouvel an amazigh Yennayer.