Traitement de plus de 10 millions de tonnes de marchandises en 2023

Port d’Oran

Dans un bilan annuel présenté par le conseiller du Président-directeur général de l’Entreprise portuaire d’Oran (EPO), en l’occurrence Fasla Mohamed Djaoued, ce dernier a révélé, avant-hier, lors d’une déclaration faite à l’APS, que durant l’année passée, le Port d’Oran a connu un léger recul de 5% dans le volume du traitement de diverses marchandises par rapport à l’exercice 2022, passant, selon lui, de 10,6 millions de tonnes en 2022 à 10,1 millions de tonnes en 2023. S’agissant des exportations hors-hydrocarbures, le responsable à l’EPO a déclaré que 2.194.878 tonnes de klinker ont transité par le port d’Oran, durant la même période, suivi du ciment avec 429.873 tonnes et de divers métaux ferreux (489.276 tonnes). Le conseiller du PDG de l’EPO a précisé, dans ce contexte, que le volume des exportations du ciment a connu une hausse «significative» en 2023, estimée à 37%, en comparaison avec l’année 2022, suivis des métaux ferreux, qui ont connu une augmentation de 2%. Le mouvement des marchandises solides ayant transité par le port de la capitale de l’Ouest a atteint un volume de 1.074.904 tonnes, durant la même période. Concernant les importations, M. Fasla a précisé que les céréales, toutes variétés confondues, occupent la première place des marchandises importées en 2023, avec un volume évalué à 2.306.996 tonnes, contre 2.472.120 tonnes en 2022, soit un écart négatif de 7%. Le même responsable a fait observer que l’année 2023 a été marquée également par l’importation, via le port d’Oran, de 1.648.655 tonnes d’aliments de bétail. Le volume des marchandises en vrac liquides traité par le port d’Oran, durant l’année écoulée, a atteint, quant à lui, 159.174 tonnes, représentant une hausse de 20%, en comparaison avec 2022, a détaillé M. Fasla, qui a précisé que les produits exportés sont constitués d’huiles végétales, principalement de soja. S’agissant du volume des activités diverses (importation/exportation), le bilan annuel fait état d’une hausse de 11%, sur un volume global évalué à 2.740.308 tonnes, contre 2.464.870 tonnes enregistrés en 2022, constitués principalement de produits ferreux et de matières d’emballage. Le port d’Oran a vu, durant la même période, une hausse notable du mouvement des conteneurs évalué à 21%, a fait observer le conseiller du PDG de l’EPO, avec pas moins de 246.682 conteneurs, contre 203.294 enregistrés en 2022, soulignant que le poids brut des marchandises transportées a atteint 1.469.172 tonnes, contre 1.285.818 tonnes en 2022. S’agissant du mouvement des voyageurs et des véhicules, la même source a indiqué que 236.968 voyageurs et 75.486 voitures ont transité par le port d’Oran, soit une augmentation, respectivement de 11% et 25% en comparaison avec les données de 2022.
APS