Karim Benzema porte plainte pour diffamation contre Gérald Darmanin

France

Calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose, en l’occurrence, une plainte pour diffamation portée contre le premier flic de France, Gérald Darmanin.
A trop vouloir diaboliser Karim Benzema à des fins bassement politiciennes, l’ambitieux ministre de l’Intérieur, qui doit ronger son frein depuis que le carriériste Gabriel Attal lui a ravi le maroquin de Matignon, s’est gravement discrédité. A des milliers de kilomètres de la sinistre Tartufferie française, depuis le royaume saoudien où il évolue au sein du club d’Al-Ittihad, la star du football vient de lancer la contre-attaque judiciaire auprès de la Cour de justice de la République (CJR), se disant victime d’une lamentable
«instrumentalisation politique». En effet, le 16 octobre dernier, sur CNews, Karim Benzema était accusé par Gérald Darmanin, le fils spirituel de Sarkozy, d’être en «lien notoire avec les Frères musulmans». Une allégation fallacieuse, décochée telle une flèche empoisonnée, qu’a toujours réfutée catégoriquement l’ex-attaquant vedette du Real Madrid, soulignant combien elle porte atteinte à son honneur et à sa réputation.n