Le Président Tebboune a reçu le ministre saoudien de l’Intérieur

Coopération

Le Président Abdelmadjid Tebboune, a reçu, lundi à Alger, le ministre de l’Intérieur du Royaume d’Arabie saoudite, Son Altesse l’Emir Abdelaziz Ben Nayef Ben Abdelaziz Al-Saoud, indique un communiqué de la Présidence de la République. Le Président Tebboune a tenu, hier mardi, une rencontre élargie avec la délégation accompagnant le ministre saoudien de l’Intérieur. L’audience s’est déroulée en présence du Directeur de Cabinet à la Présidence de la République, Boualem Boualem, et du ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’aménagement du territoire, Brahim Merad.

Pour rappel, dans une interview accordée à la chaîne d’information qatarie «Al Jazeera», le Président Tebboune avait précisé que les relations avec le royaume d’Arabie saoudite, remontaient à l’époque de la Révolution de libération nationale, et avait salué dans ce cadre la position de l’Arabie saoudite en faveur de la Révolution algérienne, et les positions honorables de feu le Roi Fayçal qui était, avait-il rappelé, «l’un des plus grands dirigeants de la Nation arabe». En mars de l’an dernier, lors d’une communication téléphonique, le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ahmed Attaf et son homologue saoudien, le prince Fayçal Ben Farhan Ben Abdallah Al Saoud, avaient insisté sur «l’importance de poursuivre les efforts pour renforcer l’action arabe commune». Un communiqué du ministère des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger avait évoqué les échéances bilatérales pour «servir les objectifs communs dans les domaines politique et économique», selon la volonté des deux pays,.

Les deux ministres avaient exprimé «leur satisfaction quant à la grande convergence des positions des deux pays frères autour des principaux dossiers d’intérêt commun aux niveaux régional et international». Pour rappel, la réunion de la 4e session de la commission de consultations politiques algéro-saoudiennes s’est tenue juste après, en mai 2023, présidée à Djeddah (Arabie saoudite) par Ahmed Attaf et son homologue saoudien, le prince Fayçal bin Farhan bin Abdullah Al Saoud. Cette commission est un mécanisme institué pour intensifier la cadence de la concertation et de la coordination entre les deux pays autour des questions d’intérêt commun. A cette occasion, le cadre structurel et organisationnel des relations bilatérales avait été renforcé par la création d’un Haut conseil de coordination algéro-saoudien. L’objectif est d’intensifier la coopération bilatérale à travers la consultation et la coordination permanentes dans différents domaines et de prendre toutes les dispositions permettant le renforcement de leurs relations bilatérales.
L. A.