Cap sur le classement du miel du massif du Djurdjura et sa labellisation

5ème édition de la foire au miel du Djurdjura et des produits de la ruche à Tizi Ouzou

La coopérative agricole polyvalente de Tizi Ouzou (Capto), en partenariat avec la Direction des services Agricoles (DSA), la chambre de l’agriculture de wilaya de Tizi-Ouzou, Itsfam de Boukhalfa, Laboratoire de Draâ Ben Khedda et en collaboration avec l’Assemblée populaire de la commune de Tizi Ouzou, organise depuis, avant-hier jeudi à la placette du Musée (ancienne mairie), la 5ème édition de la foire au miel du Djurdjura et des produits de la ruche, sous l’égide de l’Assemblée populaire de wilaya (APW). Avec pour objectif, a indiqué Salem Touati, chargé de l’apiculture à la Capto, de valoriser les productions de l’apiculture du massif du Djurdjura.
Mais aussi et surtout, a-t-il poursuivi, la promotion de l’apiculture par l’insertion des apiculteurs amateurs dans les milieux professionnels, la sensibilisation sur les vertus des produits de la ruche, l’amélioration de la visibilité pour la filière apicole, écouler la production, combattre les miels frauduleux, et, sensibiliser les autorités pour mieux prendre soins de l’apiculture. Il s’agit, a-t-il fait remarquer, de sensibiliser les consommateurs, faire connaitre les miels du massif du Djurdjura, analyser les miels, diversifier les productions de l’apiculture, classer le miel du massif de Djurdjura comme produit de terroir, et le labéliser.
Vingt-quatre (24) apiculteurs prennent part à la présente éditiont dont deux (2) participants de la wilaya de Boumerdès, a ajouté le chargé de l’apiculture à la Capto.
« Une participation timide qui traduit le malaise que vit la filière, du fait notamment, de la sécheresse et du retard des pluies », a relevé Salem Touati , annonçant, à l’occasion, le lancement, dès cette année, d’un concours de la meilleure production de miel à travers la wilaya de Tizi Ouzou. « Nous allons instituer un concours qui récompensera la meilleure production de miel, dès cette année dans le but de créer un esprit de compétitivité entre les apiculteurs de la wilaya », a-t-il dit.
Pour ce responsable, les conditions climatiques de ces dernières années ont grandement impacté la filière au niveau de la wilaya et cela se ressent à travers une baisse sensible de la production. « La production locale du miel est passée de sept (7) variétés à deux (2), et de dix (10) kg la ruche, à moins de deux (2) kg », a observé Salem Touati. Affirmant que la Coopérative va présenter au grand public son programme sur le développement de l’apiculture au massif de Djurdjura. Notamment, a-t-il dit, à travers l’appui technique aux apiculteurs par, l’information professionnelle, la formation pratique, la vulgarisation de l’apiculture moderne et la protection et sauvegarde de la race locale et ses écotypes – apis mellifica intermissa. Ainsi que l’amélioration du tapis mellifère par l’encouragement a la plantation des plantes utiles aux abeilles et expliquer sur le rôle des abeilles comme agent pollinisateurs. Notons que la wilaya de Tizi Ouzou compte 148.000 ruches et 6.400 apiculteurs. Contre 6.818 apiculteurs en 2022 dont le cheptel était estimé à 103.730 ruches pleines. Dont 70% du cheptel apicole de la wilaya est orienté vers la production d’essaims, la plaçant ainsi, première en la matière au niveau national avec 75.000 essaims produits par an. Alors qu’en 2022, 52,34% de ces ruches, soit 54.295 ruches, sont productrices d’essaims et les 48 % restants de miel.
Rabah Mokhtari