Accord-cadre entre l’Université Saâd-Dahlab de Blida et l’Université turque «Atatürk»

Enseignement supérieur

Un accord-cadre de partenariat a été signé lundi entre l’université Saâd Dahlab de Blida et l’Université turque «Atatürk», dans le but de renforcer les liens de coopération en matière de recherche scientifique et de formation, a-t-on appris du rectorat de l’Université de Blida. L’université Saâd Dahlab, comptant quatre (4) Facultés et quatre (4) Instituts spécialisés en sciences et technologie, a signé un accord-cadre de partenariat avec l’Université Atatürk, «l’une des plus prestigieuses universités turques», en présence de son recteur, le professeur Omar Kumkli, a indiqué le professeur Mohamed Benzina. Au titre de cet accord, des préparatifs seront engagés pour conclure de nombreux nouveaux accords entre chacune des Facultés et Instituts de l’Université de Blida et leurs homologues turcs dans diverses spécialités, dont la médecine, la chirurgie dentaire, la médecine vétérinaire, les sciences aéronautiques, l’électronique et la mécanique a-t-il ajouté. Le professeur Benzina a également souligné la volonté des deux universités de signer un accord de jumelage et d’échange d’étudiants et d’enseignants, dans le but d’échanger leurs expériences et connaissances dans le domaine de la recherche scientifique et des projets de recherche. «Cet accord sera d’un apport certain, tant pour les étudiants que pour les enseignants des deux universités», a-t-il assuré. Pour sa part, le recteur de l’université Atatürk a salué la signature de cet accord de partenariat, de nature, a-t-il dit, à «renforcer les relations de coopération entre les deux pays». Il a fait part de l’intention de l’université Atatürk de signer des accords similaires avec nombre d’universités algériennes, dont celles d’Alger-1 et d’Oran. Un exposé sur les Facultés, Instituts et spécialités assurées par l’Université Saâd Dahlab, a été présenté, à l’occasion, à la délégation universitaire turque, dont le chef a exprimé son accord de principe pour la signature de conventions de partenariat «dans les plus brefs délais».»Ce partenariat a été quelque peu lent à venir, au vu des bonnes relations de longue date liant les deux pays», a-t-il estimé.n