M. Bakhouche insiste sur l’adhésion impérative au processus de numérisation

Douanes algériennes

Le Directeur général des Douanes algériennes, le Général-Major Abdelhafid Bakhouche a mis l’accent avant-hier, depuis la wilaya d’Oran, sur l’impératif pour les Douanes de s’engager dans le processus de numérisation, étant, selon lui, une étape indispensable pour garantir la transparence.
M. Bakhouche a entamé sa visite d’inspection dans la wilaya en se rendant au siège de la Direction Régionale des Douanes à Oran, où il a insisté dans son allocution prononcée, en présence des autorités locales, des cadres et des agents des douanes, sur la nécessité d’adhérer à l’opération de numérisation.
Il a également souligné l’importance du service des Douanes dans la protection de l’économie nationale par la lutte contre les divers fléaux, à savoir la contrebande, la fraude et le gonflement des factures.
A l’occasion, le Directeur général des Douanes algériennes a donné des instructions pour prendre toutes les mesures devant accélérer les relations avec les opérateurs économiques en matière d’opérations d’exportation afin de renforcer le Trésor public en devises fortes et de faciliter l’exportation des produits nationaux vers les pays amis et frères.
A ce sujet, M. Bakhouche a indiqué, le mois dernier, lors d’une journée d’information organisée par la Direction générale des Douanes au profit des exportateurs des dattes, que ses services s’emploient à «poursuivre l’accompagnement des entreprises économiques en leur accordant des facilitations douanières, notamment en termes d’exportation et d’accès aux marchés internationaux».
Pour ce faire, il a préconisé «l’ouverture de canaux directs et permanents de communication, d’orientation des exportateurs et d’écoute de leurs préoccupations».
De son côté, le Directeur régional des douanes d’Oran, Zeroual Chaabane, a souligné que sa direction s’emploie à consacrer tous les efforts pour surmonter les obstacles auxquels se heurtent les opérateurs économiques et les investisseurs et lutter contre toutes les formes de fraude, de contrebande et de criminalité transfrontalière, en s’appuyant de plus en plus sur les systèmes d’information pour accroître et développer les services et les solutions numériques.
Il a également souligné que la Douane algérienne a été la première à numériser son secteur à travers le nouveau système d’information ‘’SAS’’, qui œuvre à rendre les frontières intelligentes pour faciliter la circulation des marchandises et des voyageurs.
D’autre part, lors de sa visite à l’Inspection des Douanes à Oran-Port, M. Bakhouche a souligné la nécessité de généraliser la formation sur le nouveau système d’information pour la gestion douanière.
Le Directeur général des Douanes algériennes s’est également rendu au niveau du Port d’Oran où il a été informé sur les conditions d’accueil des passagers et s’est enquis des différents services et divisions.
Il a également inspecté les installations relevant des services des Douanes de l’aéroport international d’Oran ‘’Ahmed Ben Bella’’.
Manel Z.