Histoires de finales avant Côte d’Ivoire-Nigeria

CAN

,Ce dimanche 11 février, le Nigeria va disputer sa huitième finale de CAN contre cinq pour la Côte d’Ivoire qui espère décrocher une troisième étoile. Comme son adversaire du jour. En attendant, retours sur quelques records, chiffres et faits qui ont jalonné l’histoire des finales de CAN.

L’ogre égyptien, le malheureux Ghana
L’Égypte détient le record des finales jouées à la Coupe d’Afrique des nations (10) et de trophées remportés (7). Les Camerounais suivent en termes de CAN gagnées avec cinq trophées pour sept finales disputées. Le Ghana n’est pas loin de l’Égypte sur les présences en finale (9) mais n’ont remporté que quatre Coupes. Le Ghana fait partie des pays qui ont perdu plus de finales qu’ils n’en ont gagnées. Le Nigeria, quatre finales perdues sur sept, est également sur la liste. Le dernier pays, c’est le Sénégal : trois finales disputées, deux perdues.

La Coupe à domicile,
un tiers gagnant
En 33 éditions de la CAN, seuls 11 pays ont réussi à remporter la Coupe à domicile. Neuf équipes l’ont réussi avant 1998 et le sacre de l’Afrique du Sud chez elle (1996). Depuis, seules la Tunisie (2004) et l’Égypte (2006) ont gardé la Coupe à la maison. Ce sera l’objectif de la Côte d’Ivoire dimanche face au Nigeria. Ce dernier fait partie des trois pays avoir organisé la CAN et avoir perdu la finale. En 2000, en effet, les Super eagles, coorganisateurs de l’édition avec le Ghana s’inclinaient en finale face au Cameroun au National Stadium de Lagos. La Tunisie, en 1965 face au Ghana, et la Libye, devant le Nigeria en 1982, ont également connu le même sort du pays organisateur défait en finale.

Des finales sans spectacle
Les finales de CAN sont rarement des moments d’orgie offensive. Très peu de buts sont marqués. Les records de but dans une finale sont les matches Éthiopie-Égypte (4-2) en 1962, après prolongations, et Congo-Mali (3- 2) en 1972, dans le temps réglementaire. La dernière victoire avec plus d’un but d’écart au score et celle de l’Égypte face à l’Afrique du Sud, 2-0 (1998). Depuis la CAN 1982, presque une finale sur deux se conclut aux tirs au but (9 contre 11). Côte d’Ivoire-Ghana de la CAN 1992, détient le record de tirs au but dans une finale de CAN (11-10). Côte d’Ivoire-Nigeria de dimanche va-t-il bousculer les habitudes ?

Le Nigeria ne traîne pas,
la Côte d’Ivoire aime
les pénaltys
Le Nigeria, 7 finales (1980, 1984, 1988, 1990, 1994, 2000, 2013), aura plus d’expérience dimanche que la Côte d’Ivoire, quatre fois finaliste (1992, 2006, 2012, 2015). Les Éléphants ont la particularité de voir toutes leurs finales se jouer aux tirs-au but, avec 50% de victoires en 1992 et 2015. Toujours face au même adversaire : le Ghana. D’ailleurs, le 22 janvier dernier, lors de la troisième journée des matches de poules, certains supporters ivoiriens, persuadés que la Côte d’Ivoire allait se qualifier, priaient pour que le Ghana se qualifie, histoire de « rester fidèle à la tradition ».
En face, le Nigeria a remporté toutes ses finales dans le temps réglementaire ; 1980 face à l’Algérie (3-0), 1994, devant la Zambie (2-1), et 2013, face au Burkina Faso (1-0).
Le Nigéria et la Côte d’Ivoire qui se retrouvent en finale. Tout ça à cause du Ghana.n