La neige est de retour !

Les BMS annoncent des intempéries

Les Bulletins météorologiques spéciaux (BMS) émis par l’Office national de la météorologie (ONM) annonçant les intempéries sont de retour. Jusqu’à hier soir, les wilayas d’Alger, Boumerdès, Tizi Ouzou, Béjaïa, Jijel, Skikda, Annaba, El Tarf, Ain Defla, Médéa, Blida et Bouira, ont été traversées par des vents d’Ouest à Sud-Ouest de 60 à 70 km/h, atteignant ou dépassant parfois les 80 km/h en rafales. Jusqu’à hier soir également, les wilayas de Tlemcen, Aïn Témouchent, Oran, Mostaganem, Chlef, Tipasa, Nord de Naâma, Sidi Bel- Abbès, Saïda, Nord d’El Bayadh, Tiaret, Mascara, Relizane, Tissemsilt et Aïn Defla, ont reçu des pluies parfois sous forme d’averses orageuses, avec des quantités de pluies estimées entre 20 et 30 mm, pouvant atteindre ou dépasser localement 40 mm, accompagnées localement de chute de grêle et de rafales de vents.
Le même BMS a concerné les wilayas de M’Sila, Batna, Khenchela, Biskra, Ouled Djellal et M’ghaïer, avec des quantités estimées entre 20 et 30 mm pour la journée d’hier.
Selon les prévisions des services de la météo, la neige refait son apparition aujourd’hui, dimanche, sur les Hauts-Plateaux du Centre et de l’Est du pays. Les températures, entre 14 et 19 degrés dans les zones côtières et entre 10 et 18 degrés dans les zones intérieures, seront fraîches, comparativement aux journées de janvier.
Les régions du Nord du pays, plutôt gâtées, connaîtront, pour leur part, dans l’après-midi un temps partiellement nuageux alors que qu’à l’Est des pluies sont prévues au cours de la matinée. La vitesse du vent atteindra 60 km/h au Nord.
Pour trouver un temps clément, il faudra être au Sud du pays, pour profiter d’un ciel ensoleillé, mais un vent atteignant 40 km/h. Le BMS d’hier, de niveau de vigilance ‘’Orange’’, a concerné des pluies, parfois orageuses et accompagnées localement de chute de grêle et de rafales de vents sous orages, qui devaient affecter dès l’après-midi plusieurs wilayas.
Les quantités de pluie étaient estimées entre 20 et 30 mm, pouvant atteindre ou dépasser localement 40 mm, du samedi à 18h à aujourd’hui en mi-journée.
Les wilayas «bénéficiaires de ces pluies tant attendues par les agriculteurs, pour arroser leurs cultures, mais aussi par les citoyens inquiets devant la faible taux de remplissage des barrages et donc pour leur approvisionnement en eau potable, sont Tizi-Ouzou, Béjaïa, Jijel, Skikda, Annaba, El-Tarf, Guelma et Souk Ahras.
Vendredi et samedi, ce sont les vents qui ont soufflé forts, d’Ouest à Sud-Ouest avec une force de 60/70 km/h, atteignant ou dépassant parfois 80 km/h en rafales, il était prévu qu’ils dépassent même les 90 km/h, selon les indications données par le BMS qui a placé en vigilance ‘’Orange’’, les wilayas concernées soont : Tlemcen, Ain Témouchent, Oran, Mostaganem et Chlef.
Le même BMS avait placé en vigilance ‘’Orange’’ pour la journée du vendredi, la région du Nord de Tindouf et les wilayas de Beni Abbes, Béchar, El Bayadh, Naâma, Laghouat, Ghardaïa, Djelfa, Tiaret et Saida, traversés par le vent soufflant du Sud à l’Ouest avec une force de 60/70 km/h, atteignant ou dépassant parfois 80 km/h en rafales. Placées également en vigilance ‘’Orange’’ par ce BMS, (du vendredi à 12h00 au samedi à 03h00) à cause du vent soufflant du Sud à l’Ouest avec une force de 60/70 km/h, atteignant ou dépassant parfois 90 km/h en rafales, les wilayas de M’sila, Bordj Bou-
Arréridj, Sétif, Mila, Constantine, Batna, Oum El-Bouaghi, Guelma, Souk Ahras, Khenchela, Tébessa et Biskra.
On sait que la baisse de température favorise le risque d’intoxication due à la fuite de monoxyde de carbone lors de l’utilisation massive des dispositifs de chauffage qui requièrent une grande attention de la part de leurs utilisateurs.
Des appels sont lancés aux citoyens pour redoubler et élever le niveau de prudence et de la vigilance, et appliquer et respecter les consignes de sécurité, afin de préserver leur vie et éviter les dommages qui peuvent être générés.
Malgré cet effort de sensibilisation de la Protection civile, il y a toujours des cas de décès par asphyxie au monoxyde de carbone émanant de différents équipements de chauffage et des chauffe-eaux à travers le territoire national. Ainsi, une fillette est décédée par asphyxie au monoxyde de carbone, au cours de cette semaine à Mascara, portant ainsi le nombre total des décès à 80 morts au niveau national depuis début octobre dernier, selon un bilan communiqué jeudi par les services de la Protection civile.
Lakhdar A.