La population khenchelie en état de choc !

Trois cas de suicide et un assassinat en moins de 48 h

Les cas des suicides se sont multipliés ces derniers jours dans la wilaya de Khenchela où trois jeunes se sont suicidés alors qu’une quatrième personne aurait été assassinée. Si la mort de ces quatre personnes a été confirmée, il faut toutefois rester prudent sur les causes exactes de ces décès qui ont suscité un grand émoi à Khenchela et a plongé ses habitants dans la tristesse et la consternation.
Dans cette wilaya, un jeune originaire de la commune d’El Hamma a été retrouvé sans vie dans une forêt. Le lendemain, c’est au niveau de cette même commune, distante de 7 kms du chef-lieu de la wilaya de Khenchela, qu’un jeune de 25 ans a été découvert pendu dans un garage.
Si la thèse du suicide semble plausible, rien n’a filtré pour l’instant au sujet de ce drame qui a plongé la paisible ville d’El Hamma dans la tristesse.
Dans la daïra de Chéchar située à 50 km de Khenchela, le corps sans vie d’un jeune de 28 ans a été découvert dans le village de Tagharbite. Le défunt, originaire de Kheïrane, portait des traces d’étranglement autour du cou, a-t-on appris.
S’agit-il d’un acte de suicide ou d’un meurtre ? Pour l’instant aucune information n’a circulé à ce sujet. A travers les réseaux sociaux, des internautes (certainement des connaissances du défunt) ont beaucoup commenté la mort de ce jeune, indiquant qu’il était un homme sage.
Un autre internaute a écrit, je cite : « Les jeunes de la wilaya de Khenchela se trouvent en perte constante… En plus de la marginalisation, ils souffrent de la pauvreté et des pressions psychologiques. Que Dieu nous pardonne». Un commentaire d’un autre internaute a surpris plus d’un, lorsqu’il a écrit qu’il envisageait faire la même chose, c’est-à-dire se donner la mort.
Ce commentaire a fait réagir les autres internautes qui n’ont pas manqué de le convaincre d’abandonner cette idée tout en lui indiquant que notre religion interdit ce genre de chose. Dans la daïra de Kaïs, un autre jeune a été retrouvé sans vie et dans un état de décomposition avancée. Selon des témoignages, il s’agit d’un assassinat, car le ou les auteurs du crime ont voulu faire disparaître le corps en le brûlant. Selon des informations qui restent à confirmer, un suspect qui serait l’auteur du crime aurait été interpellé. Pour en savoir plus sur ce sujet, nous avons pris attache avec la cellule de communication et des relations publiques qui n’a pas souhaité s’exprimer à ce sujet. De leurs côtés, les procureurs de la République près les tribunaux des Ouled-Rechache, Chéchar et Kaïs ont indiqué qu’ils ne sont pas en mesure de nous donner d’information à ce sujet. Ces derniers ont expliqué qu’il faudrait prendre attache avec la cellule de communication au niveau de la Cour de Khenchela. Malgré nos efforts, nous n’avons pas réussi à prendre attache avec le procureur général adjoint chargé de la communication auprès de la Cour de Khenchela. Cependant, le procureur général de cette wilaya n’a pas refusé de communiquer avec nous mais a exigé notre présence sur place.
«Désolé, je ne suis pas en mesure de vous communiquer ce genre d’information ni par téléphone, ni par télécopie et ni par courrier électronique. Vous devez vous déplacer au niveau de la Cour et prendre attache avec la cellule de communication», a-t-il-déclaré. En somme, la population de cette wilaya est sous le choc et n’arrive pas à comprendre ce qui se passe et s’interroge sur les véritables raisons qui poussent ces jeunes à mettre fin à leurs vies par des méthodes les plus atroces. Moncef Redha