Les entreprises turques s’engagent à renforcer leur présence en Algérie

Succès des partenariats accomplis et nouvelle loi sur l’Investissement

Cette volonté de présence en Algérie s’est traduite par la dernière visite à Alger d’une délégation parlementaire turque conduite par le président de la Commission des Affaires étrangères de la Grande Assemblée nationale de la République de Turquie, Fuat Oktay, qui a été reçu, avant-hier mardi, par le ministre de l’Energie et des Mines, Mohamed Arkab, a-t-on indiqué dans un communiqué rendu public par son département ministériel.
Lors de cette réunion tenue au siège du ministère de l’Energie et des Mines, en présence de ses cadres et de l’ambassadrice de Turquie en Algérie, les deux parties ont examiné l’état des relations «privilégiées» de coopération et de partenariat entre les deux pays dans les domaines de l’énergie et des mines, ainsi que les perspectives de leur renforcement. Ils ont, en outre, passé en revue, les principales réalisations et projets en cours et futurs, notamment depuis la tenue de la 11e réunion de la Commission mixte algéro-turque et du Forum des hommes d’affaires consacré à l’énergie et aux mines en 2021 à Alger.
A cette occasion, M. Arkab et le chef de la délégation turque ont salué le partenariat important entre les entreprises du secteur en Algérie, telles que Sonatrach, Sonelgaz et Sonarem, et les entreprises turques dont Butac, Renaissance, Tosyali et Ozmert, notamment dans les domaines de la commercialisation du gaz, de la pétrochimie, ainsi que l’exploitation et la transformation des minerais de fer des mines de Gara Djebilet et El Ouenza. Les deux parties ont également mis en avant les opportunités et les possibilités d’investissement et de partenariat entre les entreprises des deux pays dans le secteur de l’énergie en général et des hydrocarbures en Algérie et à l’étranger, notamment en Afrique, ajoute la même source.
Lors de la même rencontre, les deux parties ont également évoqué d’autres formes de coopération liés à l’échange d’expertise, à l’investissement et au partenariat dans le secteur des mines, notamment dans les domaines de la recherche géologique, de l’exploration, de l’exploitation et de la production de matières minérales en Algérie, notamment après la promulgation de la nouvelle loi sur l’Investissement en Algérie, qui prévoit de nombreuses facilitations et incitations pour les opérateurs étrangers. A cette occasion, M. Oktay s’est félicité de la qualité des relations historiques privilégiées entre l’Algérie et la Turquie, et entre les entreprises des deux pays, réitérant «l’engagement de la partie turque à renforcer sa présence en Algérie à travers l’intérêt manifesté par les entreprises turques pour la création de projets d’investissement et de partenariat mutuellement bénéfiques avec les entreprises algériennes, tout en assurant le transfert d’expertise et la formation dans de nombreux domaines, en particulier le secteur de l’énergie et des mines», conclut la source.
Djamila Sai