La production nationale couvre près de 83% des besoins du marché local

Secteur Electroménager

La production nationale dans le secteur électroménager couvre près de 83% des besoins du marché local, a indiqué jeudi à Alger le ministre de l’Industrie et de la Production pharmaceutique, Ali Aoun. La filière de l’électroménager a augmenté considérablement ses capacités de production, réussissant à couvrir près de 83% des besoins du marché local, a précisé M. Aoun dans une allocution lue en son nom par la directrice générale du développement industriel au ministère, Amel Allam, à l’occasion de l’ouverture de la 2ème édition du Salon international de l’électroménager. Cette dynamique a permis à certaines entreprises du secteur d’exporter vers des pays africains et européens, a-t-il poursuivi. Mettant en avant le rôle de cette filière dans la création d’emplois directs et la densification du tissu industriel national, il a relevé le «développement significatif» de cette industrie en termes de qualité, conformément aux exigences du marché mondial, mais aussi à celles du consommateur algérien, de plus en plus soucieux d’acquérir des produits de qualité conformes aux normes internationales, a ajouté le ministre. D’après les chiffres avancés dans l’allocution du ministre, le secteur privé représente 87% des entreprises activant dans cette filière.
M. Aoun a souligné que son département ministériel veillait à accompagner les opérateurs économique activant dans ce domaine en encadrant la filière et en permettant aux acteurs de bénéficier de mesures incitatives en vue d’augmenter le taux d’intégration national.
Rappelant les efforts déployés pour créer un environnement propice à l’investissement et favorisant le développement de la production locale et les exportations, notamment à la faveur de la promulgation de la nouvelle loi sur l’investissement et de ses décrets exécutifs, M. Aoun a également mis en exergue le développement qui s’est opéré dans le secteur bancaire, avec l’ouverture de banques algériennes dans des pays africains, qui serviront de plateformes pour l’accompagnement des entreprises algériennes exportatrices, notamment dans le secteur électroménager. Le ministre a, par ailleurs, souligné l’importance de ce Salon, qui se veut une plateforme pour la promotion de cette industrie et l’encouragement de la production nationale et de l’accès aux marchés étrangers.Cet événement économique, qui se poursuivra jusqu’au 19 février, rassemble 22 exposants, selon les organisateurs, qui attendent plus de 45.000 visiteurs.
Agence