Arrestation de trois faux monnayeurs

Diplomatie

Luiz Inacio Lula da Silva, a été déclaré «persona non grata» en Israël. Le Président du Brésil, Lula da Silva, a décidé lundi de rappeler son ambassadeur en Israël, Frederico Meyer
Cette mesure intervient après que le dirigeant brésilien a été déclaré «persona non grata» en Israël, pour ses propos comparant la guerre qui sévit dans la bande de Gaza à la «Shoah». À la suite des déclarations israéliennes, Luiz Inacio Lula da Silva a convoqué ses ministres et conseillers à une réunion d’urgence pour discuter de la crise avec Israël, selon ce qui a été rapporté par le site brésilien «Correio Braziliense». En réponse aux déclarations israéliennes visant le président Lula da Silva, Brasilia a rappelé son ambassadeur à Tel-Aviv, Frederico Meyer, «pour consultations». Le conseiller principal du président brésilien a qualifié de «ridicules» les propos tenus par Tel-Aviv à l’égard de Lula da Silva, selon la presse brésilienne. Le chef de la diplomatie brésilienne, Mauro Vieira, a convoqué ce jour l’ambassadeur israélien au Brésil, Daniel Zonshine après que le président Lula a été déclaré «persona non grata» en Israël. Le président Lula a accusé dimanche Israël de perpétrer un «génocide» contre les Palestiniens dans la bande de Gaza.
Le ministre israélien des Affaires étrangères, Israël Katz, a annoncé lundi que Lula est persona non grata en Israël «jusqu’à ce qu’il s’excuse et retire ses propos».